Casino se réorganise en Amérique latine pour faire remonter le cash

le
0

* Le résultat opérationnel chute de 36% au S1 * Les actifs d'Amérique latine regroupés autour d'Exito * La réorganisation permet un important désendettement de Casino (Actualisé avec précisions, cours) par Pascale Denis PARIS, 30 juillet (Reuters) - Casino CASP.PA , plombé au premier semestre par une perte en France et une forte baisse de son activité au Brésil, a annoncé une réorganisation de ses activités en Amérique latine afin de se désendetter et de bénéficier plus directement de la génération de liquidités de sa filiale colombienne Exito IMI.CN . Cette réorganisation, qui devrait dégager des synergies annuelles de 145 millions d'euros, sera sans impact sur le résultat net du distributeur mais se soldera par un désendettement important de 1,7 milliard d'euros. Concrètement, Casino va céder à Exito 50% de ses actions avec droits de vote dans sa filiale brésilienne GPA PCAR4.SA - soit 18,8% du capital - ainsi que 100% de sa filiale argentine Liberdad, pour un montant total de 1,7 milliard d'euros. Exito consolidera ainsi par intégration globale toutes les activités de Casino en Amérique latine, ce dernier restant son actionnaire de contrôle (54,8% du capital). Casino et Exito ont également signé des pactes d'actionnaires permettant d'organiser le contrôle de GPA. Cette opération, saluée par les analystes, devrait permettre à Casino, en simplifiant sa structure d'intérêts minoritaires, de faire remonter davantage de liquidités depuis ses activités internationales - fortement génératrices de cash - vers ses activités en France, nettement moins rentables. Elle devrait, à terme, avoir un effet relutif sur les résultats de Casino, soulignent les analystes de Bernstein. Cette annonce permet au titre Casino de gagner du terrain en Bourse, malgré des résultats semestriels en forte baisse. Le titre prenant 1,6% à 67,77 euros vers 11h00, alors que l'indice SBF 120 .SBF120 était quasiment stable au même moment. Le résultat opérationnel courant du distributeur a chuté de 36% à 521 millions d'euros au premier semestre, un chiffre inférieur aux 527 millions d'euros attendus par les analystes. En France, où les baisses de prix massives intervenues chez Géant et Leader Price ont lourdement pesé sur les ventes, Casino accuse une perte opérationnelle de 53 millions d'euros. Ces baisses de prix ont cependant commencé à porter leurs fruits, les hypermarchés ayant redressé la barre et renoué avec la croissance au deuxième trimestre. ID:nL5N0ZV444 Le groupe voit aussi ses résultats fortement reculer au Brésil, son premier marché où il réalise environ 40% de ses ventes et où les ventes de sa filiale GPA souffrent de la crise qui frappe le pays. Le résultat opérationnel plonge notamment de 27% dans le non-alimentaire (ViaVarejo). Pour le deuxième semestre, Casino dit tabler sur un retour à la croissance et sur une amélioration de sa rentabilité en France et ajoute vouloir renforcer ses plans d'efficacité opérationnelle et de réductions de coûts au Brésil. Mi-juillet, il avait jugé "réaliste" le consensus des analystes sur un résultat opérationnel courant de 2,13 milliards d'euros en 2015 - en retrait de 4,5% par rapport aux 2,23 milliards de 2014 - supposant un très important redressement des performances au deuxième semestre. Les communiqués : http://bit.ly/1MuXt9V http://bit.ly/1LSwQuY (Edité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant