Casino se redresse en France mais reste plombé au Brésil

le
0
LÉGER RECUL DES VENTES DE CASINO AU 3E TRIMESTRE
LÉGER RECUL DES VENTES DE CASINO AU 3E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Casino a vu ses ventes légèrement reculer au troisième trimestre, hors variations de change, avec une amélioration de ses performances en France mais une chute des ventes de sa filiale brésilienne ViaVarejo.

Le distributeur a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires de 10,68 milliards d'euros - légèrement supérieur aux 10,56 milliards attendus par les analystes - accusant un plongeon de 10,7% en données publiées, pénalisé par le décrochage du real brésilien.

A taux de change constants, hors essence et effets calendaires, les ventes ont limité leur recul à 0,5%, après une baisse de 0,4% au deuxième trimestre.

En France, les tendances se sont nettement améliorées, le groupe renouant avec la croissance dans tous ses formats avec des ventes en hausse de 2,4% (après +0,1% au deuxième trimestre) en comparable.

Au Brésil, premier marché de Casino pesant pour environ 40% de ses ventes et près de 60% de son résultat opérationnel courant, les ventes ont augmenté de 2,4% en comparable dans l'alimentaire (Grupo Pao de Acucar), comme au trimestre précédent.

Mais dans le non-alimentaire touché de plein fouet par la crise, celles de ViaVarejo (électronique, électroménager, équipement de la maison) ont poursuivi leur chute (-24,7% après -23,6%).

Le groupe a également annoncé avoir étendu ses accords à l'achat avec Intermarché aux achats non marchands (matériels, services).

(Pascale Denis, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant