Casino renoue avec le bénéfice en France au S1

le
0
    * Bénéfice opérationnel de 85 mlns d'euros en France 
    * Le résultat opérationnel du groupe pénalisé par le Brésil 
    * Une "petite déviation" possible sur la croissance 2016 en 
France 
    * Le titre en hausse 
 
 (Actualisé avec déclarations du directeur financier, cours de 
Bourse) 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 29 juillet (Reuters) - Casino  CASP.PA  a vu son 
résultat opérationnel plombé par les changes au premier semestre 
mais a redressé la barre en France, où il a renoué avec le 
bénéfice. 
    Très attendu sur ses résultats en France, compte tenu du 
poids du pays dans ses résultats depuis la cession des très 
rentables actifs asiatiques pour son désendettement, Casino a 
dégagé un résultat opérationnel courant de 85 millions d'euros 
dans l'Hexagone, après une perte de 53 millions un an 
auparavant. 
    Il a dit vendredi "confirmer son objectif de 500 millions 
d'euros de ROC" pour 2016 en France, alors qu'il avait jusqu'ici 
promis de dégager "plus de 500 millions d'euros" de résultat, un 
objectif jugé très ambitieux par les analystes. 
    "Notre redressement est en ligne avec les attentes", a 
déclaré Antoine Giscard d'Estaing, directeur financier du 
groupe, lors d'une conférence de presse téléphonique. 
    Il s'est refusé à tout commentaire sur les objectifs 2016 
pour l'ensemble du groupe et a précisé que pour la France, 
l'objectif s'entendait "sous réserve de la poursuite des 
tendances de consommation". 
    Il a également indiqué qu'une "petite déviation" était 
possible sur la croissance des ventes françaises en 2016, par 
rapport à l'objectif de +1,5%, mais qu'elle serait compensée au 
niveau du résultat par une amélioration des marges liées à la 
réduction des coûts. 
    Ces annonces sont bien accueillies en Bourse, où le titre 
gagne 1,2% à 51,08 euros en début de séance et surperforme 
l'indice SBF 120  .SBF120  (+0,13%) et l'indice européen du 
secteur de la distribution  .SXRP  (+0,6%). 
    Casino a vu sa croissance organique accélérer le pas au 
deuxième trimestre grâce à un redressement de sa filiale 
brésilienne d'électronique grand public, qui a permis de 
compenser un ralentissement en France. 
    En France (48% du chiffre d'affaires), les ventes se sont 
détériorées, pénalisées par une mauvaise météo et les grèves du 
printemps. La croissance organique a ralenti à 1,2% et les 
ventes à magasins comparables ont grappillé 0,2%, après une 
hausse de 1,5% au premier trimestre.   
    Le résultat opérationnel courant du groupe est tombé à 317 
millions d'euros au premier semestre, contre 388 millions un an 
plus tôt (retraité des cessions d'actifs opérées en début 
d'année), mais a limité son repli à 2,4% à taux de change 
constants. 
    En Amérique latine, le résultat a chuté de 11%, plombé par  
le brésilien GPA  PCAR4.SA  tandis que les résultats du 
colombien Exito  IMI.CN  ont été positifs. 
    Le résultat net normalisé accuse une perte de 3,0 millions 
d'euros et la dette recule fortement, comme attendu, à 4,03 
milliards d'euros pour la maison mère, après les cessions 
d'actifs thaïlandais et vietnamiens.  
        
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2agyNIy 
     
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant