CASINO prévoit d'autres cessions d'actifs, le non alimentaire au Brésil pourrait rebondir en 2016

le
0

(AOF) - Quelques semaines après avoir cédé sa filiale Big C en Thaïlande et au Vietnam, et en attendant de finaliser l'ouverture du capital de ses filiales immobilières en Amérique du Sud, Casino a d'autres cordes à son arc pour poursuivre son désendettement. "Nous avons par ailleurs pour les prochains mois d'autres projets de cessions d'actifs, pour un montant total de quelques centaines de millions d'euros", a indiqué Jean-Charles Naouri, PDG du distributeur, dans un entretien au Figaro publié ce matin.

Rappelant que ces mesures ont été prises fin 2015 après une année marquée par la nette dégradation de la conjoncture au Brésil, le patron de Casino a précisé que son hypothèse "est celle d'un redressement progressif en 2017" dans ce pays.

"Pour ce qui est de nos activités non alimentaires, nous observons une amélioration séquentielle après une année 2015 très difficile et nous sommes raisonnablement confiants dans un retour à la croissance courant 2016", a ajouté Jean-Charles Naouri.

Récemment, Cnova, qui regroupe les activités e-commerce du groupe Casino en France et à l'international, vient d'annoncer qu'elle réfléchit à la possibilité d'une opération par laquelle son activité e-commerce brésilienne serait regroupée avec Via Varejo, enseigne qui regroupe les activités de distribution non alimentaire de Casino au Brésil.

Sous le coup de la récession qui touche le pays, Via Varejo a vu ses ventes chuter de 28% en 2015 à 5,18 milliards d'euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant