Casino pénalisé par Standard & Poor's

le
0
L'exposition du distributeur au Brésil et une source d'inquiétude pour Standard and Poor's. (© Casino)
L'exposition du distributeur au Brésil et une source d'inquiétude pour Standard and Poor's. (© Casino)

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour Casino. Après l'affaire Muddy Waters à la fin de l'année 2015, c'est désormais au tour de Standard & Poor's de faire chavirer le titre du distributeur. L'action Casino baisse de plus de 6%, un des plus forts replis du SBF 120. Rallye cède plus de 8%.

L'agence de notation américaine vient en effet de placer la note du distributeur sous surveillance négative. Comprendre : la dette long terme de Casino, actuellement notée BBB-, pourrait passer en catégorie spéculative. En cause : l'exposition du groupe au Brésil et son endettement élevé. Des arguments déjà partiellement mis en avant dans l'étude de Muddy Waters.

Une partie de l'argumentation du fonds activiste était de pointer la complexité du montage financier et une estimation en trompe l'oeil de la dette de Casino avec, en toile de fond, ses relations financières complexes avec la maison mère Rallye.

Casino défend son plan de cessions

Dans la foulée, Casino a publié un communiqué expliquant que le groupe était «attaché à son statut d’émetteur "Investment Grade"» et que «l’amélioration de ses performances opérationnelles attendue en France en 2016 et l’ampleur du programme de cessions engagé sont des éléments importants qui renforceront sa structure financière». 

Casino revient aussi sur son plan de cessions porté de 2 à environ 4 milliards d’euros avec

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant