Casino obtient le départ d'Abilio Diniz de GPA

le
0
CASINO OBTIENT LE DÉPART D'ABILIO DINIZ DE GPA
CASINO OBTIENT LE DÉPART D'ABILIO DINIZ DE GPA

PARIS (Reuters) - La groupe Casino a dit avoir mis fin à l'ensemble de ses contentieux avec Abilio Diniz et a annoncé le départ de ce dernier de la présidence de sa filiale brésilienne, le groupe Pão de Açúcar (GPA).

Cet épisode marque la fin d'un long conflit entre l'homme d'affaires brésilien et le distributeur français.

"Les deux parties renoncent à tous contentieux et actions judiciaires concernant leur partenariat au Brésil, notamment en tant qu'actionnaires de Wilkes (la holding qui contrôle GPA) et CBD (GPA)", précise le communiqué diffusé vendredi soir.

Casino va procéder en particulier "à un échange de 9,375 millions d'actions de préférence CBD qu'il détient en portefeuille contre 19,375 millions d'actions ordinaires Wilkes actuellement détenues par le groupe familial Diniz", poursuit le texte.

Par cet échange, Abilio Diniz ne sera plus actionnaire de Wilkes, la holding de contrôle de GPA, et recevra en échange des actions de GPA non assorties de droit de vote représentant 7,3% du capital du distributeur brésilien.

Par cet accord, Casino renonce a l'ensemble des procédures lancées à l'encontre de son ancien allié.

Le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri, avait en effet lancé une procédure arbitrale à l'été 2011 contre Abilio Diniz après que ce dernier eut tenté d'orchestrer une fusion entre GPA et les actifs brésiliens de Carrefour, contrairement aux accords qui liaient Casino et GPA.

Après cet épisode, Abilio Diniz avait été définitivement exclu du conseil d'administration de Casino.

Une deuxième procédure avait été engagée en mai 2013 par Jean-Charles Naouri à l'encontre d'Abilio Diniz pour contester la nomination de ce dernier à la présidence de Brasil Foods, un des principaux fournisseurs de GPA. Le PDG du groupe Casino avait dénoncé un conflit d'intérêts.

L'échange prévu par l' accord, à hauteur de 11.229.075 actions, est sous réserve de l'autorisation de l'Autorité de la concurrence brésilienne, précise le communiqué.

Pascale Denis et Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant