Casino met Monoprix dans son chariot

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Dans quarante-sept zones de chalandise de la capitale, Casino pouvait se trouver en situation de quasi-monopole. Avant le rachat des 50% dans Monoprix qu'il ne détenait pas encore, le grand distributeur contrôlait, selon l'Autorité de la concurrence, 61,7% des parts de marchés en surfaces à Paris, soit trois fois plus que son principal concurrent Carrefour. Les dirigeants de Casino se sont engagés à céder cinquante-cinq points de vente à Paris, ou résilier des contrats d'affiliation avec les magasins concernés, essentiellement des supermarchés Franprix et des Monop'. En outre, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri devra aussi céder deux magasins à Bastia et un autre à Saint-Tropez.

Très attendue, la conclusion de l'opération de rachat pour 1,17 milliard d'euros à Galeries Lafayette, des 50% de Monoprix non encore détenus, devrait intervenir d'ici au mois d'octobre. A l'issue de l'absorption, Casino contrôlera la quasi-totalité de cette enseigne de magasins de centre-ville (Monoprix, Monop', Inno et Naturalia), soit 435 points de vente en France, dont 101 à Paris. Par conséquent, la consolidation de Monoprix dans les comptes de Casino se fera plus tard que prévu, vraisemblablement au quatrième trimestre.

Dans une note parue le 18 juin dernier, Kepler Cheuvreux énumérait les principaux freins à la remontée de l'action Casino. La forte baisse des prix décidées dans les hypermarchés français n'est pas le moindre. Le courtier mentionnait aussi la nette dépréciation du réal qui va contracter les revenus des activités de Casino au Brésil, où le groupe contrôle désormais complètement le grand distributeur national à l'enseigne Pao de Açucar. L'intermédiaire a réduit de 8% sa prévision de bénéfice 2013, à 5,04 euros par action, une estimation que le cours de Bourse actuel compte 14 fois. Le consensus FactSet prévoit, lui, un résultat plus élevé (5,34 euros).

Conservez.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant