Casino : les ventes calent en France mais l'objectif de rentabilité sera atteint

le
0
L'enseigne Franprix de Casino a traversé un été difficile sur le plan des ventes. (© D. Delmond)
L'enseigne Franprix de Casino a traversé un été difficile sur le plan des ventes. (© D. Delmond)

Si, au global, Casino a enregistré une croissance de 6,7% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre (+1,7% en données comparables), le distributeur a toutefois déploré un recul de 1,1% de ses ventes en France (-0,6% en comparable), à 4,76 milliards d’euros (47% du total)

Sur son marché domestique, le distributeur a pâti de la fermeture de quelque 300 magasins non rentables ou de franchisés Franprix et Leader Price. Le groupe a également dû faire face à de mauvaises conditions météorologiques et à un secteur textile morose.

Léger gain de part de marché en France

Par enseigne, on retiendra surtout que l’été a été difficile dans les hypermarchés Géant du fait d’une base de comparaison élevée, tout comme chez Franprix. «Nos procédés n’étaient pas très optimum en matière d’assortiment ou de gestion des stocks», précise Antoine Giscard d’Estaing.

Le directeur financier du distributeur a toutefois tenu à souligner que le volume d’affaires avait augmenté au troisième trimestre (+1,4% dans l’alimentaire), expliquant d’ailleurs le gain de parts de marché (+0,1 point en cumul annuel, à date, selon Kantar).

Ambition confirmée

Disposant d’une bonne vision sur les comptes de l’exercice en cours, Antoine Giscard d’Estaing s’estime en «situation de confort» vis-à-vis des objectifs financiers annuels. Ces derniers, qui ne concernent

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant