Casino: le point sur les derniers 'coups' de MuddyWaters.

le
1

(CercleFinance.com) - En baisse de 13% depuis mercredi soir à 42,5 euros, l'action Casino a effacé en deux jours plus de 700 millions d'euros de valeur boursière. Le titre avait pourtant bien commencé la semaine, ponctuée par l'annonce d'un plan de désendettement. Mais le vendeur à découvert Muddy Waters a depuis renversé la table. Justement, que valent ses paris spéculatifs ?

Dirigé par Carson Block, Muddy Waters (“eaux boueuses”, en anglais) estime en substance que Casino et les holdings qui y mènent ne sont qu'une vaste entreprise de cavalerie financière, et que relativement à l'endettement, les bénéfices consolidés sont inférieurs à ce que les comptes publiés indiquent. Autant dire qu'il s'agit d'une accusation grave. Fracassant, l'objectif de cours de Muddy Waters sur la valeur est de 6,91 euros.

Qui est Muddy Waters ? Il ne s'agit pas d'un bureau d'études comparable à Natixis, JPMorgan, Nomura, Société Générale, Bryan Garnier et tant d'autres. A l'instar de Gotham City Research et de Citron Research, Muddy Waters est un vendeur à découvert : d'abord, elle recherche des actions qu'elle estime être des “canards boiteux” boursiers, sinon des escroqueries. Une fois qu'elle les a trouvé, elle en fait une note de recherche qu'elle vend à certains hedge funds (qui se placent ou non) mais aussi, avec ses propres fonds, elle vend à découvert la valeur considérée. Dernière étape : Muddy Waters publie le rapport en question gratuitement, sur Internet, et l'information se répand comme une traînée de poudre. Etant donné sa réputation de “dénicheur”, les valeurs visées tendent à dévisser.

Nous ne reviendrons pas sur la nature du procédé, que l'on peut trouver contestable, ni sur les arguments développés, mais simplement sur les performances des dernières prises de position de Muddy Waters avant Casino.

1. Le 20 novembre 2014, Muddy Waters prenait pour cible le holding hongkongais Superb Summit International Group, avec notamment cet argument massue : 'la quasi-totalité des chiffre d'affaires publiés en 2012 et 2013 appartiennent à une autre société'. Sans fournir d'objectif de cours, Muddy Waters conseillait de 'shorter' Superb Summit International Group, qui à l'époque cotait 1,55 dollar de Hong Kong. Et aujourd'hui ? L'action vaut 1,46 dollar.

2. Le 17 février 2015, une fois n'est pas coutume, Muddy Waters se montrait emballé par le holding français Bolloré, estimant que sa structure cache de la valeur. Emettant son premier conseil d'achat, Carson Block visait une hausse de presque 100% du titre en visant 8,5 euros. A l'époque, l'action Bolloré cotait 4,31 euros. Et aujourd'hui ? 4,24 euros ce midi à Paris.

3. Le 8 avril 2015, Muddy Waters prenait pour cible le groupe de matières premières singapourien Noble, qui ne lui 'semble exister que pour emprunter et brûler du cash'. A l'époque, le titre valait 0,91 dollar de Singapour. Carton plein sur ce pari : le titre est aujourd'hui tombé à 0,42 dollar singapourien. Comme la plupart des valeurs 'commodities'...

4. Le 15 octobre 2015, Muddy Waters s'attaquait à l'opérateur télécoms nordique TeliaSonera. Il écrit à son conseil d'administration qu'il 'shorte' l'action en estimant que la société cache des informations clés à ses actionnaires. A l'époque, l'action TeliaSonera valait 43,35 couronnes suédoises, elle en vaut maintenant 41,73.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • AttilaGK il y a 12 mois

    Mouais, les coups présentés ici nous dresse un portrait assez loin de celui de destructeur inarrêtable qu'on nous avait vendu jusqu'à maintenant.