Casino Guichard: violente charge de Muddy Waters.

le
1

(CercleFinance.com) - Terrible coup de bambou pour Casino Guichard, dont l'action s'effondre de 10?1% ce jeudi en début d'après-midi après une diatribe de l'investisseur activiste Carson Block, qui dirige le hedge funds Muddy Waters.

Relayé par Bloomberg, en attendant peut-être une réaction de l'intéressé, son point de vue peu amène sur le distributeur pèse également sur Rallye, dont l'action dégringole pour sa part de 10,8%.

Et pour cause : Carson Block valorise actuellement Rallye... au niveau zéro (!) Concernant Casino, l'activiste estime par ailleurs que les difficultés de ses activités de distribution sont devenues criantes, en sus d'une dette jugée considérable.

En termes chiffrés, Carson Block attribue à Casino une valorisation de 6,91 euros, c'est-à-dire à des années-lumière du cours actuel d'environ 44,2 euros.

Rappelons que le problème de la dette de Casino n'est pas neuf et que le groupe s'y est attaqué il y a quelques jours à peine à travers l'annonce du déploiement prochain d'un plan de désendettement de plus de 2 milliards d'euros.

Celui-ci consistera en des opérations immobilières et de cessions d'actifs non stratégiques (notamment celle de toutes les activités du groupe au Vietnam), avec de surcroît un axe de valorisation du patrimoine immobilier du distributeur à travers l'entrée d'investisseurs dans ses activités immobilières en Thaïlande et en Colombie.

'Le but dudit plan est de réduire le levier financier de Casino et de maintenir la notation du groupe à 'BBB-', c'est-à-dire en catégorie d'investissement, selon nous', avait décrypté Natixis dans une note de recherche diffusée hier.

Pour autant, 'on ne sait rien de la valorisation précise des actifs, du calendrier des cessions, de l'éventuelle utilisation du produit et de la dilution qui sera mécaniquement induite sur le bénéfice net par action', avait tempéré le broker, lequel a néanmoins maintenu son 'rating' neutre et son objectif de cours de 53 euros.

Il reste que la structure financière, mais aussi les difficultés de sa filiale brésilienne et la baisse de ses cash-flows en France, ont largement pesé sur le titre cette année. Celui-ci accuse maintenant un repli de plus de 42% depuis le 1er janvier.

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • finkbro1 il y a 12 mois

    et bien, que ce soit fondé ou pas, ils viennent en médiatisant leur short , de gagner plus que le cac dans l année, en 1 heure, bravo la manipulation