Casino fait mieux qu'attendu en France et rebondit en Bourse

le
0

* Croissance organique de 0,5% au T3 * Hausse dans tous les formats en France * Au Brésil, Viavarejo chute de 24,7% * Forte hausse du titre en Bourse (Actualisé avec détails, conférence téléphonique, cours) par Pascale Denis PARIS, 15 octobre (Reuters) - Casino CASP.PA a fait mieux qu'attendu en France au troisième trimestre, récoltant les fruits de ses baisses massives de prix, tandis que les ventes de sa filiale ViaVarejo ont poursuivi leur décrochage avec l'aggravation de la crise au Brésil. Le distributeur a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires de 10,68 milliards d'euros - supérieur aux 10,56 milliards attendus par les analystes - accusant un plongeon de 10,7% en données publiées, pénalisé par le décrochage du real brésilien. A taux de change constants, hors essence et effets calendaires, les ventes ont reculé de 0,5%, après une baisse de 0,4% au deuxième trimestre, plombée par les contre-performances du groupe au Brésil, premier marché de Casino. En France, les tendances se sont nettement améliorées, le groupe renouant avec la croissance dans tous ses formats et signant sa meilleure performance depuis le deuxième trimestre 2011. Les ventes ont progressé de 2,4% (+0,1% au deuxième trimestre) en comparable. "Ces tendances devraient se poursuivre au quatrième trimestre et au-delà", a déclaré le directeur financier du groupe, lors d'une conférence téléphonique. Casino récolte les fruits des baisses de prix drastiques opérées dans ses hypermarchés et chez Leader Price depuis près de deux ans. Les ventes de Géant ont progressé de 3,9% et celles de son format discount de 1,7%. Surtout, la croissance a été tirée par une forte hausse du trafic, qui a atteint 5% chez Géant et 9% chez Leader Price. Ces chiffres, jugés très encourageants, ont été salués par le marché. Le titre Casino, qui avait abandonné 31% depuis le début de l'année, sous-performant lourdement le secteur (+5%), s'offre un rebond. Il gagne 6,65% à 56,16 euros vers 11h10, signant la plus forte hausse de l'indice européen des plus grandes capitalisations .STOXX (+01,1%). ALLIANCE ÉTENDUE AVEC INTERMARCHE Antoine Giscard d'Estaing a confirmé prévoir un rebond de la rentabilité du groupe en France au second semestre, qui devrait être, sur l'ensemble de 2015, "très comparable à celle de 2014". Casino devrait voir sa rentabilité profiter des synergies permises par son alliance avec Intermarché dans les achats de produits de grandes marques, alliance qui vient d'être étendue aux achats de services ou de matériel, comme des équipements destinés aux magasins. "L'accélération des synergies attendues avec Intermarché devrait être clé dans le rebond attendu des résultats au deuxième semestre, car les investissements en prix ne seront plus là pour rogner la rentabilité", soulignent les analystes de Raymond James. Sur le front des prix, Casino estime être bien positionné et ne plus avoir à les abaisser. "Nous nous attendons à ce que la déflation se calme", a précisé le directeur financier. Selon l'institut IRI, la baisse des prix sur les produits d'épicerie a atteint 1,3% sur les neuf premiers mois de l'année. Au Brésil, Casino reste à la peine. Les ventes ont augmenté de 2,4% en comparable dans l'alimentaire (GPA PCAR3.SA ) mais ont poursuivi leur chute (-24,7%) dans le non alimentaire (ViaVarejo), plombées par la récession. La tendance s'est également détériorée en Asie (-4,7%), où la filiale thaïlandaise Big C a été pénalisée par les attentats intervenus à Bangkok en août. Antoine Giscard d'Estaing a jugé "réaliste" le consensus tablant sur un résultat opérationnel courant 2015 compris entre 1,68 et 1,78 milliard d'euros, consensus révisé en forte baisse par les analystes qui tablaient sur 2,13 milliards d'euros en juillet. Le communiqué : http://bit.ly/1jq1EJz (Edité par Véronique Tison et Julien Ponthus)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant