Casino et Intermarché regroupent leurs achats de grandes marques

le
2
CASINO ET INTERMARCHÉ REGROUPENT LEURS ACHATS DE GRANDES MARQUES
CASINO ET INTERMARCHÉ REGROUPENT LEURS ACHATS DE GRANDES MARQUES

PARIS (Reuters) - Casino et Intermarché ont annoncé mercredi qu'ils allaient à leur tour, après Auchan et Système U, regrouper leurs achats dans les produits de grandes marques vendus en France à compter des négociations tarifaires qui débutent en novembre.

Comme dans l'accord rendu public le 11 septembre entre Auchan et Système U, Casino et le groupement de commerçants indépendants entendent pouvoir peser davantage dans les discussions avec leurs fournisseurs qui s'annoncent difficiles.

"Cette coopération d'égal à égal concerne exclusivement la France. Son objectif est de permettre aux deux partenaires d'optimiser les achats et, au niveau national, d'améliorer l'offre de services aux fournisseurs", indiquent les deux groupes dans un communiqué.

Ils précisent qu'ils développeront séparément leurs politiques commerciales, "maintenant une différenciation totale de leurs enseignes respectives".

Il ne mettront leurs forces en commun que pour l'achat des produits de grandes marques. Leurs marques propres (MDD) ne seront pas concernées, pas plus que les produits frais traditionnels issus de la production agricole ou de la pêche, ou les produits de marque nationale élaborés par des PME ou des entreprises de taille intermédiaire, comme Fleury Michon, Andros ou Labeyrie.

Seront donc concernés les produits alimentaires des grands groupes comme Nestlé, Danone ou Coca Cola ou non alimentaires provenant de L'Oréal, Procter & Gamble ou Unilever.

La bataille des prix qui fait rage entre les distributeurs se concentre sur les produits de grandes marques car ce sont eux qui font leur "image prix", à savoir la perception qu'ont les consommateurs du niveau de prix d'une enseigne.

Cet accord, qui apporte à Casino-Intermarché une part de marché combinée de 25,8%, les propulse à la première place des acheteurs en France, devant l'alliance Auchan-Système U (21,5%), Carrefour (20,7%) et Leclerc (20,2%), selon les données de KantarWorldPanel.

Selon l'institut IRI, le marché de la distribution, tous circuits confondus, a reculé de 1,6% en juillet et août en volume comme en valeur. Les baisses ont été particulièrement fortes pour la bière, les glaces, les boissons sans alcool et sur certains produits cosmétiques comme les crèmes solaires, récemment évoquées par le PDG de L'Oréal.

La guerre des prix - relancée par le retour de Carrefour dans la bataille il y a deux ans sous la houlette de Georges Plassat - a redoublé d'intensité avec l'entrée en lice de Géant Casino en 2013 puis d'Auchan au printemps 2014.

A la fin août 2014, le prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution était en baisse de 1,7% par rapport à la même période de 2013, selon l'IRI.

(Pascale Denis, édité par Gwénaëlle Barzic)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mickae82 le mercredi 8 oct 2014 à 22:08

    ça va faire des chômeurs supplémentairesmais les prix seront à la hausse ( depuis 40 ans les centrales grattent des remises en contre parties les industriels augmentent les tarifs)

  • M3811495 le mercredi 8 oct 2014 à 21:11

    Les entreprises françaises de l'agroalimentaire vont trinquer... et les prix payés aux paysans dans la foulée!