Casino envisage de retirer CNova de la Bourse-source

le
0
    29 avril (Reuters) - Casino  CASP.PA  estime qu'un retrait 
de la cote de sa filiale CNova  CNV.O  est la meilleure solution 
préalable à la réintégration de sa filiale de commerce 
électronique, a-t-on appris vendredi de source proche du 
dossier. 
    Casino rachèterait les parts des actionnaires minoritaires 
de CNova, qui serait ensuite scindée en trois entités distinctes 
en France, au Brésil et en Colombie, a expliqué à Reuters la 
source qui a requis l'anonymat.  
    CDiscount, la branche française de CNova, serait réintégrée  
aux activités françaises de Casino et Nova.com, la branche 
brésilienne, serait reprise par Via Varejo, la filiale 
d'électroménager et d'électronique grand public du groupe au 
Brésil, a poursuivi la source.  
    Jeudi, la filiale a déclaré, en réponse à des informations 
parues dans la presse brésilienne, qu'elle envisageait un 
éventuel rapprochement de ses activités de e-commerce au Brésil 
avec celle de Via Varejo.   
    Selon la source, Casino financerait ce projet avec une 
partie du produit de la vente de sa filiale vietnamienne Big C 
Vietnam, annoncée vendredi pour une valeur d'entreprise d'un 
milliard d'euros.   
    Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Casino pour 
commenter cette information. 
    Environ 6% du capital de CNova sont cotés sur le Nasdaq. Sur 
la base de son cours actuel, un retrait de la cote pourrait 
avoisiner les 100 millions de dollars.    
    Au Brésil, CNova a fait l'objet d'une restructuration et 
d'un changement de son management après des irrégularités 
comptables et de gestion de ses stocks. 
    La société fait par ailleurs l'objet d'une action de groupe 
aux Etats-Unis pour divulgation d'informations trompeuses. 
  
    Introduite à 7,00 dollars par action en novembre 2014, 
l'action Cnova ne valait plus que 3,39 dollars jeudi en clôture 
du Nasdaq. 
    Alors que l'opération pouvait sembler compromise par une 
très forte volatilité sur les marchés et par la détérioration de 
l'économie brésilienne, Casino l'avait lancée, contraint de 
réviser en forte baisse le prix d'introduction et de limiter la 
part de flottant proposée aux investisseurs.  
         
 
 (Guillermo Parra-Bernal; Marc Angrand pour le service français, 
édité par Pascale Denis) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant