Casino défend son plan stratégique après le rapport Muddy Waters

le
0
CASINO DÉFEND SON MODÈLE ÉCONOMIQUE
CASINO DÉFEND SON MODÈLE ÉCONOMIQUE

PARIS (Reuters) - Casino a défendu lundi son modèle économique, son plan stratégique et sa structure financière après les critiques d'un rapport de la société de recherche financière Muddy Waters Capital sur l'état de ses activités et de son endettement.

"Le groupe Casino bénéficie d'une dynamique commerciale et d'une structure financière solides", a-t-il dit dans un communiqué. "Le groupe est confiant dans ses perspectives et dans sa capacité à créer de la valeur pour ses actionnaires."

"En conclusion, Casino rejette fermement les arguments formulés par Muddy Waters Capital", a-t-il ajouté.

L'action du distributeur avait dévissé jeudi sous la pression de l'investisseur Carson Block, spécialiste de la vente à découvert et fondateur de Muddy Waters, qui a estimé que les comptes de l'entreprise masquaient la forte détérioration de ses activités et un endettement élevé.

Vers 9h45, l'action Casino est quasiment stable (+0,25%) tandis que le titre de la holding Rallye, qui détient environ 50% du capital et près des deux-tiers des droits de vote du distributeur, s'adjuge 2,5%. Le titre Casino perd toujours 10% depuis mercredi soir.

Casino et Rallye ont assuré lundi que la liquidité du groupe était très bonne et couvrait confortablement tous ses remboursements de dette à venir au-delà de 2017.

Ils ont également défendu le plan de désendettement de plus de deux milliards d'euros par le biais d'opérations immobilières et de cessions d'actifs non stratégiques annoncé le 15 décembre, qualifiant de "faible" le risque d'exécution du plan étant donné la grande qualité des actifs à monétiser.

L'AMF SAISIE PAR CASINO

"Au cours des 10 dernières années, Casino a toujours réalisé les plans de désendettement annoncés", ont-ils souligné.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Muddy Waters Capital.

Casino a par ailleurs déclaré disposer d'une bonne visibilité sur sa rentabilité en France, avec un Ebitda attendu significativement supérieur d'une année sur l'autre au second semestre et une tendance claire à l'amélioration des marges à partir de 2016.

Pour l'an prochain, le groupe s'attend à générer un Ebitda d'environ 900 millions d'euros et un résultat opérationnel courant supérieur à 500 millions pour ses activités françaises. La génération de cash flow libre, après frais financiers et dividendes, est escomptée quant à elle à 200 millions d'euros l'an prochain.

L'investisseur activiste américain, qui conseille de vendre à découvert le titre et celui de Rallye GENC.PA, a estimé la semaine dernière que Casino "masqu(ait) la forte détérioration de son coeur de métier par de l'ingénierie financière et une structure financière de plus en plus complexe".

Casino avait immédiatement réagi en saisissant l’Autorité des marchés financiers et en déclarant envisager une action judiciaire contre Muddy Waters, dont le rapport comporterait selon le distributeur français des "allégations grossièrement erronées".

(Gilles Guillaume, avec James Regan, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant