"Cash investigation" : Estrosi bétonne sa défense face à Élise Lucet

le , mis à jour le
0
Christian Estrosi a jugé que l'émission était caricaturale et a saisi le CSA.
Christian Estrosi a jugé que l'émission était caricaturale et a saisi le CSA.

« Suite à la diffusion du reportage de Cash investigation intitulé : Marchés publics, le grand dérapage, la ville de Nice constate un trop grand nombre de mensonges et d'erreurs de la part de la rédaction. Voici les éléments de réponse, en toute transparence, de la ville de Nice. » Ce sont les quelques lignes d'introduction du site « veritestade.nice.fr », mis en ligne à seule fin de répondre à l'enquête de l'émission Cash investigation. La journaliste Élise Lucet y mettait notamment en cause le financement du stade et les choix de la ville de Nice sous l'ère Estrosi.

Christian Estrosi, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, interrogé durant l'émission, a refusé de s'exprimer par peur d'un montage trompeur, mais a accepté de répondre à la journaliste en direct sur le plateau après la diffusion du reportage. Le débat a été particulièrement houleux entre les deux partis, l'élu niçois remettant largement en cause la véracité des faits présentés par l'équipe de Cash investigation.

Une contre-attaque bien préparée

Et cela n'a pas suffi à Christian Estrosi. Afin d'être sûr que sa voix serait entendue durant et après l'émission, l'ancien maire de Nice a relayé pendant toute la diffusion de Cash investigation des données chiffrées sur la ville de Nice et le stade, sur les réseaux sociaux.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant