CASA discute de la vente de sa filiale grecque Emporiki

le
4
CASA discute de la vente de sa filiale grecque Emporiki
CASA discute de la vente de sa filiale grecque Emporiki

PARIS/ATHENES (Reuters) - Le Crédit agricole discute de la vente de tout ou partie du périmètre de sa filiale grecque Emporiki Bank avec plusieurs établissements financiers, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

Vers 11h35, le titre du groupe bancaire français gagnait 7,32% à 3,7250 euros après une pointe à 3,79 euros en réaction à la perspective d'une transaction. L'action gagne près de 30% depuis un plus bas record établi début juin.

Le Financial Times a rapporté dimanche que Crédit agricole avait reçu des marques d'intérêt pour Emporiki de la part de trois banques grecques.

L'une d'entre elles, National Bank of Greece, numéro un du secteur en Grèce, a confirmé lundi avoir engagé des discussions avec Crédit agricole à ce sujet.

"Il y a eu des discussions entre les directions de National et de Crédit agricole concernant la possibilité de futures alliances stratégiques, (discussions) qui sont en phase initiale", déclare NBG dans une notification aux autorités boursières d'Athènes.

La banque ajoute qu'elle informera ses actionnaires si les discussions débouchent sur des résultats concrets.

Une porte-parole de Crédit agricole s'est de son côté refusée à tout commentaire lundi matin.

Des médias grecs rapportent que deux autres banques, EFG Eurobank et Alpha Bank, se sont déclarées intéressées par Emporiki. Alpha Bank, numéro deux du crédit en Grèce, avait démenti fin juin un article de presse selon lequel il négociait le rachat d'une partie de la filiale.

Un opérateur de marché basé à Paris, proche du dossier, a déclaré à Reuters que d'autres établissements encore s'étaient manifestés.

"Il y a eu des marques d'intérêt. Et pas seulement des trois banques", a-t-il dit. Selon lui, le dossier recouvre plusieurs niveaux de "complexité", avec notamment le besoin de trouver des partenaires solvables et des garanties de responsabilité juridique pour aboutir.

Le Crédit agricole, qui a perdu plusieurs milliards d'euros ces dernières années lors de recapitalisations successives d'Emporiki, cherche à minimiser l'impact d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro.

La direction d'Emporiki a fait savoir en juin qu'elle allait transférer au Crédit agricole toutes ses participations internationales dans des banques de la région des Balkans.

Un gérant de fonds parisien estime qu'"une vente d'Emporiki serait une "bonne nouvelle."

"Même si l'opération se fait à perte, cela lui coûtera toujours moins cher que de rester exposé à une banque en difficulté, surtout si la Grèce sort de l'euro", dit-il.

Harry Papachristou, Christian Plumb, Lionel Laurent, avec Matthias Blamont et Blaise Robinson, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • axel1239 le lundi 2 juil 2012 à 13:30

    Mauvaise gestion, encore une erreur. Il fallait anticiper, maintenant c'est trop tard.

  • rraclot le lundi 2 juil 2012 à 12:46

    Est-ce bien sérieux? N'est-il pas trop tard ou trop tôt? Le CREDIT agricole n'est plus ce qu'il a été...! Ce ne sont plus des paysans! Je vais regarder de mon coté si je peux continuer à faire confiance!

  • marshaka le lundi 2 juil 2012 à 12:15

    C'est sur qu'une vente serait une bonne nouvelle mais qui en veut ? à quelles conditions ? toujours des rumeurs au bon moment qui faire gagner de l'argent à quelques initiés

  • CYDONIA le lundi 2 juil 2012 à 11:57

    Il était temps!!!