Cas de typhoïde dans le camp palestinien de Yarmouk en Syrie

le
0

LONDRES, 19 août (Reuters) - Des cas de typhoïde ont été recensés dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie, indiquent les Nations unies mettant en garde contre une possible propagation de la maladie en l'absence d'une assistance humanitaire dans cette structure où la situation est qualifiée de désespérée. Onze cas de la maladie ont été confirmés par l'agence de l'Onu pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) dont des membres ont pu accéder au camp, situé près de Yalda, pour la première fois depuis le mois de juin. Les secours ont pu procéder à quelque 200 consultations médicales. La typhoïde est contractée par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les symptômes de la maladie sont des nausées, de la fièvre et des douleurs abdominales. Non traitée, elle peut conduire à la mort dans environ 20% des cas. "Notre inquiétude est que ces cas de typhoïde représentent seulement la partie émergée de l'iceberg parce que la réduction des services de santé et les critères sanitaires épouvantables constituent un risque énorme de propagation des maladies", a dit Chris Gunness, porte-parole de l'Unrwa. "La situation est désespérée et les souffrances doivent être bien plus répandues et fortes à l'intérieur du camp", a-t-il ajouté. Le camp, construit près de Damas en 1957 pour accueillir des réfugiés palestiniens, est devenu le symbole du sort désespéré des populations syriennes dans les territoires sous domination des rebelles depuis que les forces gouvernementales syriennes ont commencé à en faire le siège en 2013. (Kieran Guilbert; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant