Carton plein pour la droite aux législatives partielles

le
0
Le PS perd son siège de l'Hérault, le sortant UDI Henri Plagnol est battu dans le Val-de-Marne. » Devedjian réélu, Aboud et Berrios nouveaux députés UMP

La droite a réussi dimanche son grand chelem des législatives partielles. Dans l'Hérault, l'UMP, avec Élie Aboud, reprend au PS un siège perdu de justesse en juin. Dans les Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian est réélu brillamment. Dans le Val-de-Marne, c'est le dissident UMP Sylvain Berrios qui l'emporte sur l'ancien ministre Henri Plagnol, membre de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) et soutenu par l'UMP. Pour son baptême du feu électoral, le nouveau parti de Jean-Louis Borloo, qui aspire à devenir le premier de l'opposition, essuie un revers, et son jeune groupe parlementaire perd un député.

Pour le pouvoir en place, le cru 2012 n'a pas dérogé à la règle: les partielles sont cruelles pour les majorités. Le 17 janvier 1982, l'élection de quatre députés de droite au premier tour lors de quat...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant