Cartes SIM-Gemalto n'attend aucun dommage financier significatif

le
0

PARIS, 23 février (Reuters) - Gemalto GTO.AS a annoncé lundi ne pas s'attendre à subir de préjudice financier "significatif" à la suite d'un piratage présumé de ses cartes SIM par les services de renseignement britanniques et américains. Le spécialiste français de la sécurité numérique a également indiqué poursuivre ses investigations à la suite de l'article ayant révélé qu'en 2010 et 2011, une unité spéciale formée d'opérateurs du GCHQ (Government Communications HeadQuarters) anglais et de la NSA (National Security Agency) américaine aurait piraté des clés d'encryptage inscrites dans des cartes SIM par Gemalto et possiblement d'autres fabricants. "L'entreprise communiquera sur les résultats de ses investigations le mercredi 25 février (...) Les premières conclusions permettent d'ores et déjà d'indiquer que les produits SIM (ainsi que les cartes bancaires, passeports et autres produits et plateformes) de Gemalto sont sûrs", précise le groupe dans son communiqué. Citant des documents fournis par le lanceur d'alerte Edward Snowden, le site internet The Intercept a rapporté que le GCHQ britannique et la NSA américaine ont surveillé des communications dans le monde à l'insu des gouvernements et des opérateurs télécoms. ID:nL5N0VU1AG Le site a précisé que ces intrusions ont pu donner à ces services de renseignement les moyens d'intercepter les conversations téléphonies, les SMS et les courriers électroniques de plusieurs milliards d'utilisateurs de téléphones mobiles dans le monde. * Le communiqué: http://bit.ly/17LS790 (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant