Cartes de crédit piratées: les Sud-Coréens prennent les banques d'assaut

le
0
Cartes de crédit piratées: les Sud-Coréens prennent les banques d'assaut
Cartes de crédit piratées: les Sud-Coréens prennent les banques d'assaut

Des dizaines de milliers de Sud-Coréens ont pris leurs banques d'assaut mardi pour bloquer leur carte de crédit après le vol ou le piratage de données confidentielles affectant au moins 20 millions d'usagers.Plus d'1,15 million de personnes ont annulé leurs moyens de paiement électronique depuis lundi, selon l'autorité de contrôle des transactions financières.Ce vent de panique a été provoqué par l'arrestation d'un employé d'une société d'étude de solvabilité, le Korea Credit Bureau (KCB), soupçonné d'avoir volé les informations personnelles de clients de trois entreprises émettrices de carte de crédit.Il vendait ensuite ces données à des sociétés de marketing téléphonique, dont les directeurs ont également été arrêtés en début de mois, ont indiqué la police et les Services de surveillance financière (FSS).Le régulateur a annoncé dimanche que l'escroquerie touchait au moins 20 millions d'usagers dans un pays qui compte 50 millions d'habitants.Les données volées incluent les noms des clients, le numéro de sécurité sociale, le numéro de téléphone, les chiffres inscrits sur les cartes de crédit ainsi que leur date d'expiration, selon FSS.Les sociétés lésées, KB Kookmin Card, Lotte Card et NH Nonghyup Card, ont fait appel à des milliers d'employés intérimaires pour répondre aux plaintes et demandes d'annulation."Nous sommes totalement submergés depuis deux jours", a déclaré un responsable de KB Kookmin Card.Sur les réseaux sociaux et les principaux portails internet, les usagers critiquaient les temps d'attente interminables dans les succursales, la paralysie des sites internet et la saturation des centres d'appel. "J'ai essayé d'appelé le centre d'appel pendant six heures sans succès. Je me suis rendu directement à ma banque et là j'ai attendu encore une heure avant de pouvoir annulé ma carte de crédit", témoignait ainsi un client de NH Nonghyup.Des dizaines de cadres des trois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant