Carte scolaire: Peillon remet en cause son assouplissement

le
0
Carte scolaire: Peillon remet en cause son assouplissement
Carte scolaire: Peillon remet en cause son assouplissement
Le ministère de l'Education veut freiner le contournement de la carte scolaire. Dès la rentrée 2013, le recours aux dérogations pour options rares, souvent utilisé, sera limité. Un premier pas pour le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, qui prône la mixité sociale et scolaire, et souhaite revenir sur l'assouplissement de la carte scolaire.

Néanmoins, les demandes de dérogations pour les élèves handicapés ou malades, pour les boursiers, et pour les frères et s?urs resteront prioritaires. Ensuite seulement, seront pris en compte «les parcours particuliers», comme la demande d'une langue rare. Pour exemple, le russe concerne une demande de dérogation sur cinq.

Rue de Grenelle on estime que l'assouplissement de la carte scolaire n'a «de toute évidence pas rempli en priorité son objectif social affiché».

Depuis 2007, il y a eu près de 630 000 demandes de dérogations déposées et près de 440 000 accordées, précise le ministère. Soit en moyenne 73 000 dérogations obtenues chaque année pour 105 000 demandes. Ces chiffres concernent «pour un peu moins de deux tiers l'entrée en 6ème et pour un gros tiers, l'entrée en seconde».

Les dérogations accordées représentent environ 7,5 % des élèves scolarisés. Moins de 2% concernent un handicap. Les bourses sociales «n'ont jamais dépassé 10%». Alors que les «parcours particuliers représentent, à la rentrée 2011, près de 19 % des...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant