Carte postale du Pays Basque

le
0

Alors que le stage de Biarritz n’a débuté que depuis deux jours, la première conférence de presse de Didier Deschamps a donné le ton de cette entame de préparation pour l’Euro. Le sélectionneur français a notamment expliqué les raisons de cet exil au Pays Basque.

Un vrai succès populaire. Les deux premiers jours de préparation de la France sont un carton, et le choix du lieu de ce stage n’y est évidemment pas étranger. Premier ravi de l’engouement provoqué par le passage de ses Bleus à Biarritz, Didier Deschamps est revenu mercredi devant la presse sur les raisons qui l’ont amené à choisir de s’exiler au Pays Basque. « C’est une région qui est plus portée sur le ballon ovale, l’équipe de France n’était pas souvent venue ici », a notamment expliqué le sélectionneur français, contraint de composer pour le moment avec 17 joueurs uniquement. Mais le programme, lui, est déjà très clair dans l’esprit de Deschamps. « L’objectif, c’est de se régénérer, même si on a des doubles séances tous les jours. On apportera de l’intensité quand la presque totalité de l’effectif sera présent. » En perspective, un premier match amical, face au Cameroun le 30 mai. « Il va vite arriver. Après, on basculera plus spécifiquement sur la préparation du premier match avec un peu plus d’intensité. » Si Varane et Griezmann seront les derniers à rejoindre le groupe, finale de Ligue des Champions oblige, Alexandre Lacazette (réserviste) est déjà là. Mais si l’on parle beaucoup du Lyonnais actuellement, ce n’est pas par rapport à l’Euro mais à son avenir. Didier Deschamps n’y a pas échappé. « A un moment, il y a des choix de carrière à faire, avec différentes situations. Quand on passe à l’échelon supérieur, il y a une concurrence plus importante. Il a déjà prouvé à Lyon, il a toutes les qualités pour franchir des paliers. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant