Carte musique : pas d'effet d'aubaine à Noël

le
0
Le 25 novembre dernier, le ministère de la Culture avait lancé une carte physique pour accompagner son dispositif de soutien au téléchargement légal.

La relance de la Carte musique «s'annonce déjà comme un échec», a révélé le quotidien Les Echos vendredi. Selon ce dernier, les ventes de la carte sont «confidentielles», un peu plus d'un mois après sa relance par le ministère de la Culture et de la Communication.

La Rue de Valois avait introduit le 25 novembre dernier une version physique de la Carte musique. Inauguré il y a un an, ce dispositif vise à convertir les jeunes au téléchargement légal de musique en leur permettant d'acheter des abonnements ou des titres à moitié prix, grâce à la subvention de l'État, auprès de services agréés. Parmi ces derniers figurent allomusic, cd1d, Deezer, Disquaireonline.com, ecompil, fnac.com, musicMe, Musicovery, My Clubbing Store, MySurround, qobuz, Starzic ou Virgin. Dans sa première version, seule 50.000 «cartes» avaient été vendues.

Plusieurs autres cartes concurrentes

Considéré comme capitale dans la relance de la Carte musique, le lancement d'une version physique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant