CARTE INTERACTIVE. Comment l'Ile-de-France a profité de la réserve parlementaire

le
0
CARTE INTERACTIVE. Comment l'Ile-de-France a profité de la réserve parlementaire
CARTE INTERACTIVE. Comment l'Ile-de-France a profité de la réserve parlementaire

Saviez-vous que la nouvelle tondeuse autoportée acquise en 2011 par la commune de Corbeil-Essonnes (91) était en fait due à la générosité de l'ancien maire de la ville Serge Dassault ? Et que François Hollande, alors député, avait financé l'installation d'un toboggan de type «pentagliss» pour la piscine «Le splash» d'Argentat (Corrèze)? Le sénateur UMP et l'ancien député PS avaient alors puisé dans leur réserve parlementaire, cette enveloppe opaque destinée aux parlementaires pour financer des projets d'intérêt général au niveau local, et pas forcément dans leur circonscription. Une pratique ancienne, inscrite dans aucune loi et jusque-là peu contrôlée, sur lequel le voile s'est en partie levé mardi, grâce à la ténacité de l'association «Pour une démorcatie directe».

Hervé Lebreton, responsable de l'association, a en effet obtenu de la justice la publication de la totalité des subventions versées en France en 2011, soit un document de plus de 1000 pages détaillant avec précision... qui a donné combien à qui. Notons que si la majorité actuelle semble vouloir faire entrer cette pratique dans la transparence, l'attribution des enveloppes en 2011 relevait encore d'une sorte d'arbitraire...

Nous avons compilé ici toutes les données de ce faramineux document concernant l'Ile-de-France. Plus de 450 communes, communautés de communes et divers syndicats intercommunaux franciliens ont profité de la réserve en 2011, avec des fortunes... diverses. La commune du Perreux-sur-Marne a ainsi touché plus de 3,9 millions d'euros grâce à son député-maire Gilles Carrez (UMP), ce qui fait du Val-de-Marne le département le plus subventionné de France, quand d'autres communes n'ont rien touché du tout. Au total, 20,8 millions d'euros ont été distribués dans la région capitale.

Attention, les éléments interactifs de la carte ne s'affichent pas sous Internet Explorer (IE)

CARTE ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant