Carrefour : Sur une autre planète

le
0
Accumuler
« Pour réinventer la croissance à partir d'un format dépassé, l'hypermarché, Carrefour propose un format redoré via "Carrefour Planet" où les marques non alimentaires déverseront leurs marchandises dans une sorte de galerie marchande sous l'ombrelle Carrefour. Cela suppose des investissements pour relancer la fréquentation. Le défi est de réduire les coûts pour diminuer les prix, tout en injectant de l'argent pour mettre à niveau les magasins. Le S1 a été marqué par des signes de reprise (bénéfices en hausse de 3%), en dépit d'un environnement difficile en Espagne et en Belgique. La confiance du nouveau management se retrouve dans les objectifs de marge d'EBIT de 2015 (5,3%), qui semblent un peu présomptueux par rapport à la moyenne européenne du secteur pour 2012 (4,9%) et à notre prévision pour le groupe (4,8%). L'influence mondiale de Carrefour reste énorme, mais le groupe s'est enlisé dans la Vieille Europe, alors que la Chine représente les profits de demain et que les magasins brésiliens ne progressent pas suffisamment. Beaucoup dépendra de la capacité de Carrefour à avoir un ROE supérieur à celui de Tesco (10% contre 17%). Carrefour ne peut compter que sur ses marges d'EBIT, la société étant déjà très performante au niveau de sa rotation d'actifs. Le titre Carrefour est devenu cher par rapport à ses pairs européens mais reste intéressant du point de vue de son DCF (57¤). En bref, une grande partie des éventuels succès futurs sont déjà dans les cours. Nous visons 46¤ sur le titre. »
Virginie Blin
AlphaValue


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant