Carrefour renonce à s'installer place de la Madeleine

le
0
CARREFOUR RENONCE À LA MADELEINE
CARREFOUR RENONCE À LA MADELEINE

PARIS (Reuters) - Carrefour a renoncé à ouvrir un supermarché haut de gamme place de la Madeleine, dans le quartier huppé du VIIIe arrondissement de Paris, a-t-on appris mardi de source proche du dossier, confirmant une information du quotidien Les Echos.

Ce projet, lancé en septembre 2011 par le précédent PDG de Carrefour, Lars Olofsson, avait suscité des interrogations sur la stratégie du distributeur, alors en pleine déroute.

Cette ouverture n'est aujourd'hui plus à l'agenda de son successeur, Georges Plassat, centré sur le redressement des performances du groupe en France et sur son redéploiement sur ses deux grands marchés à l'export, le Brésil et la Chine.

Arrivé à la tête de Carrefour en mai 2012, Georges Plassat a engagé un vaste plan de reconquête des hypermarchés français de l'enseigne qui perdaient d'importantes parts de marché.

Ce plan de redressement commence à porter ses fruits, Carrefour ayant, pour la première fois depuis plusieurs années, dégagé des ventes en hausse dans l'ensemble de ses formats en France au troisième trimestre.

Interrogé, Carrefour s'est refusé à tout commentaire.

Cette décision intervient alors que la célèbre épicerie de luxe Hediard, située elle aussi place de la Madeleine, s'est déclarée en cessation de paiements.

Le sort de la célèbre enseigne, rachetée en 2007 par le milliardaire russe Sergueï Pougatchev, contraste avec celui de son concurrent historique, Fauchon.

Au bord de la faillite en 2004, l'entreprise qui croulait sous 30 millions d'euros de dettes et qui accusait des pertes de près de 15 millions d'euros par an, a été assainie et recapitalisée par son président et propriétaire Michel Ducros.

Redressée - l'équilibre opérationnel a été retrouvé en 2009-2010 - et désendettée, l'enseigne réalise un chiffre d'affaires total de 247 millions d'euros (avec les ventes des magasins franchisés), en progression de 45% sur un an, dont 80% à l'international.

Pascale Denis, avec Dominique Vidalon, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant