Carrefour porté au T1 par la France et le Brésil

le
0

* La croissance organique (+3,2%) dépasse les attentes * Le retour de Georges Plassat confirmé pour la fin avril * Conditions d'une IPO au Brésil ne sont "clairement pas réunies" (Actualisé avec détails) PARIS, 10 avril (Reuters) - Carrefour CARR.PA a fait mieux qu'attendu au premier trimestre, porté par de solides performances en France et au Brésil, ses deux premiers marchés. Les ventes du numéro deux mondial de la distribution derrière Wal-Mart WMT.N ont totalisé 21,0 milliards d'euros, un chiffre supérieur aux 20,82 milliards du consensus Reuters. La croissance organique a atteint 3,2% hors essence, taux de change et effets calendaires (après +4,1% au dernier trimestre de 2014 et +3,7% au 1er trimestre 2014), alors que les analystes tablaient sur une progression plutôt comprise autour de 2,5%. "Carrefour signe un excellent premier trimestre", s'est félicité Pierre-Jean Sivignon, directeur financier du groupe, lors d'une conférence téléphonique. "Ils sont d'autant plus satisfaisants que cette croissance organique s'opère par rapport à un premier trimestre qui était lui aussi en nette hausse (+3,7%), a-t-il ajouté. Il a également jugé "raisonnable" le consensus des analystes concernant le résultat opérationnel courant 2015 du groupe, compris entre 2,53 et 2,55 milliards d'euros. Pierre-Jean Sivignon a aussi confirmé que Carrefour serait "techniquement prêt" pour une mise en Bourse de ses actifs brésiliens à la fin du deuxième trimestre, tout en précisant que les conditions de marché n'étaient "clairement pas réunies pour le moment" pour une telle opération. En France, où il réalise 40% de son chiffre d'affaires, Carrefour signe un 9e trimestre consécutif de hausse avec des ventes en progression de 2,6% (après +1,0% au 4e trimestre 2014), avec une hausse de 2,2% dans ses hypermarchés (contre +0,1%), A l'international, la croissance organique a atteint 3,6%, avec une progression particulièrement solide au Brésil, deuxième marché du groupe, où elle a atteint 13,1% (après +15,9%). A l'inverse, la Chine reste le gros point noir, avec une chute qui s'aggrave (-13% après -5,3%). Carrefour souffre de la chute de la pratique des "shopping cards" - sorte de cartes-cadeaux qui représentaient plus de 20% de ses ventes - pour cause de mesures anti-corruption prises par Pékin. Le groupe, qui internalise sa logistique en Chine et y lance un format de proximité, affirme "continuer à bâtir des positions de long terme" dans le pays. Le PDG du groupe Georges Plassat, en convalescence depuis février après une intervention chirurgicale, sera bien de retour à la fin avril, a également indiqué Pierre-Jean Sivignon. Le communiqué : http://bit.ly/1ad6KU0 La présentation (en anglais) : http://bit.ly/1aPWDFO (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant