Carrefour: «PDG n'est pas une promotion»

le
0
À CHAUD- Ivan Letessier, du Figaro , analyse les résolutions adoptées en assemblée générale, notamment la scission de la branche discount Dia. Lars Olofsson, directeur général, est nommé président du groupe.

Comme prévu, l'assemblée générale de Carrefour s'est déroulée dans une atmosphère tendue. Alors que plusieurs centaines de salariés du groupe s'étaient rassemblées pour exprimer leur désaccord avec la stratégie du groupe, l'assemblée a approuvé à la scission de Dia, la filiale hard discount du distributeur.

La résolution a été acceptée par 77% des actionnaires présents, qui représentaient 68% des droits de vote. D'après le directeur financier du groupe, Pierre Bouchut, la valorisation de l'action Dia devrait ressortir à un niveau supérieur à 4 euros par titre.

Lars Olofsson réaffirme son plan de redressement

Les actionnaires ont par ailleurs voté en faveur du renouvellement de l'homme d'affaires Bernard Arnault au sein du conseil.

L'actuel directeur général du groupe, Lars Olofsson, prendra en plus la présidence du consel d'administration à la place d'Amaury de Sèze. Ivan Letessier, du Figaro, souligne toutefois que cette décision n'est pas forcément

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant