Carrefour: M. Diniz satisfait du niveau de sa participation.

le
0

(CercleFinance.com) - Dans une interview accordée aux Echos, l'homme d'affaires brésilien Abilio Diniz, l'ancien associé de Casino au Brésil, est revenu sur sa participation dans Carrefour, qu'il déclare ne pas vouloir augmenter.

M. Diniz indique qu'il “croit en Carrefour” et à la “force de l'enseigne”. Et le Brésilien d'ajouter : “j'ai beaucoup appris et, de retour au Brésil, j'ai entrepris d'appliquer les recettes de Carrefour à mon groupe familial, Grupo Pão de Açucar (GPA), qui était à l'époque constitué de petits supermarchés. J'ai ainsi construit le premier distributeur d'Amérique latine. J'ai essayé de le fusionner avec Carrefour Brésil en 2011, mais cela ne s'est pas fait. Aussi, lorsque je suis sorti de GPA en 2015 (ou plutôt quand Casino l'en a éjecté pour en prendre le contrôle après ce qu'l considère comme une trahison, ndlr), c'est naturellement que je me suis intéressé à Carrefour et que je suis entré au capital”, dans les colonnes des Echos.

“J'ai toujours eu des bonnes relations avec Georges Plassat (le patron de Carrefour, ndlr) et les autres actionnaires”, déclare aussi M. Diniz.

Alors, quid de sa participation actuelle de 8,07% dans Carrefour ? Interrogé sur un éventuel renforcement, M. Diniz répond : “c'est déjà pour ma société Peninsula un investissement important. Je ne crois pas nécessaire de faire plus. Il me semble très important de rester au-dessous de la famille Moulin”, qui détient 11,5% des parts.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant