Carrefour Le marché salue les propos de Georges Plassat

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Sans apporter de bouleversement notable à la marche des affaires, les comptes du semestre écoulé marquent néanmoins un coup d'arrêt à la course vers l'abîme. Le chiffre d'affaires à fin juin s'est établi à 38,8 milliards d'euros, en progression de 0,9%, principalement grâce à la performance commerciale du groupe dans les pays émergents, en tête desquels le Brésil. En France, les ventes ont diminué de 0,5%, un recul limité par l'augmentation des ventes de produits alimentaires. En Europe, le chiffre d'affaires, en recul de 1,8% à taux de change constants, reflète les difficultés des pays du sud de la zone.

Lors de la présentation de ces comptes à mi-exercice, le nouveau président-directeur général de Carrefour, Georges Plassat a mis l'accent sur la stratégie du groupe dans les pays émergents : «Certains actifs n'ont pas été assez valorisés, citant en exemple l'Asie et l'Amérique du Sud. Nos concurrents ont bien compris l'importance de ces régions », a-t-il ajouté. De fait, les ventes de l'Amérique latine ont crû de 8,3% à changes constants, grâce à la poussée des ventes au Brésil. Et en Asie, le chiffre d'affaires a bondi de 9,5% à changes courants, la Chine affichant une stabilité des ventes, l'Indonésie, elle, davantage d'allant.

La marge des activités courantes s'est stabilisée à 21,5% du chiffre d'affaires, en dépit d'une hausse de 1,6% des frais généraux due principalement à l'inflation des salaires en Amérique latine et en Asie. Avec un résultat opérationnel courant de 769 millions d'euros, en baisse mesurée de 8,2%, Carrefour a réussi à limiter sa perte nette à 31 millions d'euros, un montant donc bien moins rouge qu'au premier semestre 2011 (-249 millions). Dernier point positif, la dette financière nette s'est contractée de 1 milliard d'euros, à 9,629 milliards. Enfin, le PDG a confirmé le plan de départs volontaires de 500 à 600 personnes dans les sièges administrateurs au siège.

Profitez de la forte hausse du titre déclenchée par l'euphorie liée à la présentation du PDG pour alléger la position.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant