Carrefour grimpe en Bourse avant les détails de son plan

le
1
LE RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DE CARREFOUR RECULE DE 8% AU 1ER SEMESTRE
LE RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DE CARREFOUR RECULE DE 8% AU 1ER SEMESTRE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour a fait état jeudi d'une baisse de 8% de son résultat opérationnel courant au premier semestre, sans donner d'indication sur un plan stratégique très attendu, et a une nouvelle fois conforté les prévisions des analystes pour l'ensemble de son exercice.

Le directeur financier du groupe, Pierre-Jean Sivignon, a cependant indiqué lors d'une conférence téléphonique que le groupe restait "à l'aise" avec le consensus des analystes concernant le résultat opérationnel courant 2012, "dont la médiane se situe autour de 2,05 milliards d'euros".

Il a également déclaré que la croissance se poursuivait dans les pays émergents et que la situation demeurait difficile en Europe du Sud, en particulier en Espagne.

En juillet, lors de la publication de son chiffre d'affaires semestriel, Carrefour avait rassuré les investisseurs en confortant leurs estimations de résultats, alors que nombre d'entre eux craignaient un nouveau "profit warning".

Le résultat opérationnel courant du deuxième distributeur mondial est ressorti à 769 millions d'euros au premier semestre, un chiffre légèrement supérieur aux 709 millions attendus en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Le résultat net des activités poursuivies ressort à 199 millions d'euros. En tenant compte des charges de 230 millions d'euros liées à sa sortie de Grèce et de Singapour, le résultat net accuse une perte de 31 millions.

L'endettement net recule de 1,0 milliard d'euros, à 9,6 milliards au 30 juin.

Ces chiffres ont été bien accueillis par le marché, le titre Carrefour s'adjugeant plus de 5% dès l'ouverture de la Bourse. Il se traite à 16,68 euros, en progression de 6,8% à 9h55, signant une des rares hausses de l'indice CAC qui recule de 0,3%.

PRÉSENTATION ATTENDUE

Les analystes ont été surtout agréablement surpris par les résultats du groupe en France, qui a limité a baisse de son résultat opérationnel à 7%.

"C'est un chiffre solide au regard de la baisse sous-jacente de 5% des ventes des hypermarchés", soulignent les analystes d'UBS.

Les investisseurs attendent surtout l'intervention du nouveau PDG du groupe, Georges Plassat, pour avoir des détails de sa stratégie de redressement, lors d'une conférence prévue à 9h30.

Le groupe a prévu de supprimer 500 à 600 postes dans ses différents sièges et ses fonctions support en France, première étape d'un plan de réduction de coûts souhaité par le PDG.

Prudent, Georges Plassat s'est donné trois ans pour remettre Carrefour sur les rails et notamment enrayer ses pertes de parts de marché en France, où il réalise encore 43% de ses ventes.

Il avait déjà évoqué les grandes lignes de sa stratégie en juin, devant les actionnaires du groupe, indiquant qu'elle passerait notamment par le désendettement, la décentralisation, la réduction des frais généraux et, d'une façon plus générale, le retour au sens du client.

Depuis le 12 juillet, date de la publication de ses ventes semestrielles, le titre a gagné plus de 20% alors que l'indice sectoriel européen du secteur a pris 7%. La valeur accuse encore, malgré ce rebond, une baisse de 10,6% depuis le début de l'année, tandis que son indice sectoriel progresse de 6,2% sur la période.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9390997 le jeudi 30 aout 2012 à 10:25

    Sur la bonne voie