Carrefour fait mieux en France au 3e trimestre

le
0
MEILLEURE PERFORMANCE DE CARREFOUR EN FRANCE AU 3E TRIMESTRE
MEILLEURE PERFORMANCE DE CARREFOUR EN FRANCE AU 3E TRIMESTRE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour a vu sa croissance organique accélérer au troisième trimestre, grâce à une meilleure performance en France où les promotions ont été avancées dans ses hypermarchés ainsi qu'à une dynamique toujours solide au Brésil.

Les ventes du deuxième distributeur mondial ont atteint 21,78 milliards d'euros (+1,1% en données publiées), un chiffre supérieur aux 21,71 milliards du consensus réalisé par Inquiry Financial pour Reuters.

A taux de changes constants, la croissance est ressortie à 3,6% hors essence, tandis qu'à magasins comparables et hors effets calendaires elle a accéléré le pas à 3,2% (après +2,6% au deuxième trimestre).

En France (40% du chiffre d'affaires), dans un contexte toujours difficile et marqué par d'intenses promotions, Carrefour a signé une progression de 1,2% en comparable (après un recul de 0,9% au deuxième trimestre) grâce à une moindre baisse dans les hypermarchés et à une solide progression dans les supermarchés (+3,7%) et dans les magasins de proximité (+3,2%).

"Une nouvelle équipe a été mise en place dans les hypers et nous sommes plus agiles sur les promotions pour augmenter le trafic dans les magasins", a précisé le directeur financier, Pierre-Jean Sivignon, lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

Les hypermarchés, qui ont limité leur baisse à 1,0% en comparable (après un recul de 3,1%) ont ainsi profité du lancement plus précoce de leurs promotions de rentrée, intervenues le 6 septembre au lieu du 20 septembre habituellement.

Carrefour signe une performance toujours solide au Brésil, son deuxième marché, avec une progression de 12,4% en comparable (après +13,1%), faisant toujours mieux que son concurrent Casino grâce à une faible exposition au segment non alimentaire, le plus touché par la crise.

Il poursuit également son avance en Europe du Sud, avec une croissance de 1,0% en Espagne, son troisième marché, et de 2,2% en Italie où il récolte les fruits d'un plan de relance et où il s'attend à renouer avec l'équilibre en 2016.

Le groupe reste à la peine en Chine où les ventes reculent de 7,8%. Le distributeur, qui estime que son plan de redressement devrait commencer à porter ses fruits dès cette année, envisage une possible ouverture du capital de ses activités dans le pays, à l'image de ce qu'il a fait au Brésil.

Interrogé sur les résultats 2016, Pierre-Jean Sivignon a estimé que le consensus d'environ 2,45 milliards d'euros pour le résultat opérationnel courant du groupe était "atteignable".

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant