Carrefour fait marche arrière en Asie

le
0
Le distributeur renonce finalement à vendre ses filiales de Singapour et de Malaisie et annonce même un renforcement dans la région. Parallèlement, Carrefour aurait mandaté un audit stratégique pour décider de l'avenir de sa filiale hard discount Ed/Dia.

Changement de stratégie pour Carrefour. Le directeur général du géant de la distribution, Lars Olofsson, annonce dans une interview au Wall Street Journal ce jeudi, qu'il ne vendra finalement pas ses trois magasins en Malaisie et à Singapour. Le groupe, qui vient tout juste de céder à Casino ses activités thaïlandaises pour 868 millions d'euros, annonce qu'il ne trouve pas preneur dans ces deux pays au prix réclamé, soit entre 300 et 400 millions d'euros.

A l'opposé de sa stratégie initiale, le groupe envisage même désormais de se renforcer sur ces marchés émergents. Lars Olofsson lorgne en effet les 38 hypermarchés mis aux enchères cet automne par Matahari Putra Prima en Indonésie. L'américain Wal-Mart, le coréen Lotte et le groupe de capital-investissement Carlyle Group, également sur les rangs, auraient déjà été retenus pour le second tour de table. L'enchère s'élève déjà à 1 milliard d'euros. «Je ne pense pas que ce soit une opportunité spectacula

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant