Carrefour compterait supprimer 500 à 600 emplois en France

le
0
CARREFOUR PRÉVOIRAIT LA SUPPRESSION DE 500 À 600 EMPLOIS EN FRANCE
CARREFOUR PRÉVOIRAIT LA SUPPRESSION DE 500 À 600 EMPLOIS EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Carrefour va supprimer 500 à 600 postes dans ses différents sièges et ses fonctions support en France, première étape d'un plan de réduction de coûts souhaité par le nouveau PDG du groupe de distribution, a-t-on appris mercredi auprès des syndicats.

Ces réductions d'effectifs se feront sur la base de départs volontaires et sans licenciement, ont précisé à Reuters les représentants des syndicats Force ouvrière et CFDT du groupe.

Le distributeur a fait savoir, lors des comités d'entreprise des différents sièges réunis mercredi, que le "renforcement de son efficacité et la réduction de ses frais généraux (...) nécessitaient d'adapter ses effectifs dans les sièges et les fonctions support, qui devraient concerner 500 à 600 personnes", a déclaré à Reuters Michel Enguelz, représentant de Force ouvrière.

Les syndicats disent craindre d'autres vagues de suppressions de postes si la conjoncture continue de se dégrader.

"Je n'exclus pas d'autres plans à venir", a dit Michel Enguelz.

Des réductions d'effectifs étaient largement attendues, le PDG de Carrefour Georges Plassat ayant indiqué en juin, devant l'assemblée générale des actionnaires, que la réduction des frais généraux et des coûts de siège était une des priorités pour redresser un groupe miné par les lourdeurs administratives et les erreurs stratégiques.

Ces suppressions de postes pourraient, selon les syndicats, ne constituer que la première étape d'un processus qui pourrait concerner plus de 3.000 salariés, dans les différents sièges du groupe mais aussi dans les hypermarchés, dont l'offre non alimentaire (électroménager, électronique, textile, loisirs) est très durement concurrencée par les enseignes spécialisées et les sites internet.

Le groupe, un des premiers employeurs privés de France avec un effectif de 112.400 personnes dans l'Hexagone à la fin 2011, et de 412.400 dans le monde, bataille pour enrayer ses pertes de parts de marché en France et en Europe du Sud, où il réalise près de 60% de son chiffre d'affaires.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Carrefour pour commenter ces informations.

Les syndicats disent attendre des précisions de la part de Georges Plassat à l'occasion de la présentation des résultats semestriels du distributeur, prévue jeudi à 9h30.

Pascale Denis et Dominique Vidalon, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant