Carrefour bat en retraite face à Casino au Brésil

le
0
La fusion de la filiale locale du distributeur avec celle de son concurrent a perdu le soutien du gouvernement, en raison de l'opposition du groupe stéphanois.

Carrefour et ses principaux actionnaires ont encore des progrès à faire pour maîtriser toutes les subtilités de la samba. Le projet de fusion de la filiale brésilienne du deuxième distributeur mondial avec celle de Casino, Grupo Pao de Açucar (GPA), est abandonné.

Échafaudé depuis des mois dans le dos de Casino par son associé local Abilio Diniz (président et détenteur de 21% de GPA), avec le concours de la BNDES, l'équivalent brésilien de la Caisse des dépôts, ce projet aurait permis à Carrefour de prendre le contrôle de l'ensemble regroupant les activités brésiliennes des deux groupes. La société, baptisée Novo Pao de Açucar, aurait réalisé 30 milliards d'euros de chiffre d'affaires et détenu 32,3% du marché local, contre 11,1% pour l'américain WalMart.

Las. Face à l'opposition farouche de Casino, qui soutient que l'élaboration de ce projet est contraire au pacte d'actionnaires le liant à Abilio Diniz, la BNDES a annoncé son retrait dans la nuit de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant