Carrefour accélère au T1 grâce à l'Europe et au Brésil

le
0
    * Croissance organique de 3,2% au T1 
    * Ventes stables en France, en hausse de 9,9% au Brésil 
    * Nette progression au Brésil et en Europe du Sud 
    * La Chine limite son recul 
 
 (Actualisé avec détails) 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 14 avril (Reuters) - Carrefour  CARR.PA  a fait état 
vendredi d'une accélération de sa croissance organique au 
premier trimestre grâce à une forte progression en Europe et au 
Brésil, tandis que ses ventes en France ont marqué le pas. 
    Le chiffre d'affaires du deuxième distributeur mondial a  
atteint 20,05 milliards d'euros (en recul de 4,3% en données 
publiées, pour cause de baisse du real brésilien), un chiffre 
proche des 20,04 milliards attendus par le consensus Reuters. 
    Mais hors changes, essence et effets calendaires, la 
croissance a atteint 3,2%, après +2,4% au quatrième trimestre 
2015. 
    En France (47% du chiffre d'affaires annuel) les ventes sont 
restées stables en comparable, sur une base de comparaison 
élevée (+2,5%), après +0,2% au 4e trimestre 2015. Dans les 
hypermarchés, elles ont reculé de 0,6% (après -0,7%).     
    "La base de comparaison était très élevée (+2,1%) pour les 
hypers, dont les ventes ont été positives dans l'alimentaire", a 
précisé Pierre-Jean Sivignon, directeur financier de Carrefour, 
lors d'une conférence téléphonique avec la presse. 
    Il a également tenu à souligner que le trafic y était en 
amélioration "sensible" par rapport au quatrième trimestre et 
que les ventes de produits frais - les plus rentables - étaient 
"particulièrement solides". 
    Ces chiffres contrastent avec ceux de Casino  CASP.PA , dont 
les ventes dans les hypers Géant ont rebondi au premier 
trimestre, après une baisse un an auparavant.   
    A l'inverse, Carrefour a encore fait mieux que son 
concurrent au Brésil, son deuxième marché, avec une nouvelle 
accélération de sa croissance malgré la crise qui frappe le 
pays. Ses ventes ont grimpé de 9,9% en comparable, grâce à une 
faible exposition au segment non alimentaire, le plus touché par 
la récession.  
    Le distributeur a également poursuivi son avance en Europe 
du sud, avec une progression de 3,4% en comparable en Espagne, 
son troisième marché, et de +4,5% en Italie. 
    En Chine, où il tente de redresser la barre après une baisse 
régulière de ses ventes, le chiffre d'affaires recule encore, 
mais limite sa baisse à 8,4% après une chute de 15,7% au 
quatrième trimestre. 
    Carrefour tente d'adapter son modèle dans le pays, qui pèse 
pour 5% de son chiffre d'affaires. Il intègre sa logistique, 
teste un format de proximité et a lancé un site de e-commerce 
alimentaire. 
    Son PDG Georges Plassat a dit s'attendre à ce que son plan 
d'action commence à porter ses fruits fin 2016-début 2017. 
  
    Interrogé sur le consensus des analystes sur le résultat 
opérationnel courant du groupe pour 2016, Pierre-Jean Sivignon a 
estimé qu'un chiffre d'environ 2,50 milliards d'euros "semble 
raisonnable à ce stade", précisant cependant "qu'il est encore 
tôt dans l'année et qu'il faut garder en tête la forte 
volatilité des changes". 
 
 (Edité par Julien Ponthus) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant