Caroline De Haas repart à l'assaut de l'Élysée

le , mis à jour le
1
Caroline De Haas devrait diriger la campagne de Cécile Duflot. 
Caroline De Haas devrait diriger la campagne de Cécile Duflot. 

En plus de sa colère et de son sourire, elle possède une arme redoutable : Internet. Caroline De Haas, qui dirigera la campagne de Cécile Duflot à la primaire des écologistes, est devenue une experte de l'agitprop sur les réseaux sociaux. Elle dénonce le sexisme sur Twitter (près de 35 000 followers), crée en 2013 le site 343 connards pour dénoncer les signataires de la pétition « Touche pas à ma pute » (ils refusaient que les clients soient poursuivis pénalement), et surtout lance en début d'année une pétition qui va faire plier le gouvernement. En février, la militante féministe, anciennement encartée au PS, monte au front contre la loi El Khomri. Sa pétition dépasse bien vite le million de signataires. L'Élysée sent le danger. La loi est vite réécrite.

Pouponnières socialistes

Caroline De Haas, 36 ans dans quelques jours, vient pourtant des pouponnières socialistes, l'Unef et le MJS. Elle fait campagne en 2011 pour Martine Aubry lors de la primaire socialiste, puis pour le candidat François Hollande en 2012, avant d'intégrer le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, alors secrétaire d'État au Droit des femmes. En 2013, c'est la rupture avec la politique menée par Hollande. « Je suis partie au moment de la réforme des retraites », dit-elle. Elle rend sa carte du PS. En février 2014, juste après le remaniement, elle s'élève contre le « machisme » du gouvernement qui mélange, dans un seul portefeuille...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • p.bernus le jeudi 8 sept 2016 à 14:23

    Tout de la virago!