Carney (BoE) évoque un assouplissement monétaire post-Brexit

le
0
    par William Schomberg et David Milliken 
    LONDRES, 30 juin (Reuters) - La Banque d'Angleterre devra 
sans doute prendre des mesures cet été pour stimuler l'économie 
après le choc provoqué par la décision d'une majorité de 
Britanniques de quitter l'Union européenne (UE), a déclaré son 
gouverneur Mark Carney jeudi. 
    "De mon point de vue, et sans vouloir préjuger des avis 
d'autres membres indépendants du Comité de politique monétaire 
(MPC), les perspectives économiques se sont dégradées et un 
assouplissement monétaire s'imposera sans doute durant l'été", 
a-t-il déclaré. 
    Mark Carney, qui avait précédemment mis en garde contre le 
risque de récession si la Grande-Bretagne se retirait de l'UE, a 
ajouté que le MPC donnerait une première évaluation de la 
situation le 14 juillet. Une évaluation plus complète sera 
donnée à l'occasion de la publication des perspectives 
économiques révisées en août. 
    "En août, nous discuterons également plus avant de la gamme 
d'instruments à notre disposition", a-t-il ajouté.  
    Les investisseurs pour la plupart s'attendent à ce que la 
banque centrale réduisent les taux durant l'été, ramenant son 
taux d'intervention, qui est déjà à un plus bas sans précédent 
de 0,5%, peut-être à zéro.  
    Ils pensent aussi que la BoE pourrait renforcer son 
programme de rachats d'actifs, par lequel elle a déjà racheté 
pour 375 milliards de livres de dette publique après la crise 
financière.  
    Les propos de Mark Carney ont provoqué une baisse des 
rendements obligataires aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis, 
tandis que les places boursières européennes ont accru leurs 
gains et que la livre s'est repliée de près de 1% à un plancher 
de 1,3245 dollar  GBP=D4  et de 1% contre l'euro à 83,80 pence 
 EURGPB=D4 , égalant son plus bas de lundi qui représentait un 
creux depuis mars 2014. 
    Les rendements des "gilts" à 10, 20 et 30 ans ont inscrit de 
nouveaux plus bas records et celui du Bund à 10 ans 
 DE10YT=TWEB  est tombé à un plus bas de séance de -0,14%. 
    L'OAT à 10 ans  FR10YT=TWEB  a également vu son rendement 
toucher un plus bas record de 0,199%.  
    Mark Carney a toutefois signalé que la Banque d'Angleterre 
ne pouvait indéfiniment réduire les taux d'intérêt et s'est 
abstenu de tout commentaire lorsqu'il lui a été demandé si la 
Grande-Bretagne s'exposait à une récession. "Comme nous l'avons 
vu ailleurs, si les taux d'intérêt sont trop bas ou négatifs, 
les retombées sur la rentabilité des banques risquent de réduire 
le crédit disponible voire même le renchérir". 
    Au point de vue technique, la BoE procèdera à des 
adjudications de sterling hebdomadaires jusqu'à la fin 
septembre, et non plus mensuelles, par mesure de précaution, 
dans le cas où les banques seraient confrontées à des problèmes 
de liquidité. 
    Mais en tous les cas, les banquiers centraux ne peuvent à 
eux seuls éradiquer le choc du Brexit et les perspectives 
économiques de la Grande-Bretagne seront fonction "de décisions 
de bien plus grande ampleur, de plans plus grands formulés par 
d'autres", a insisté Mark Carney. 
    La Comité de politique financière de la BoE doit publier 
mardi son rapport semestriel sur la stabilité financière. Il 
pourrait momentanément assouplir les règles de capital des 
banques pour soutenir les flux de crédit. 
    Mark Carney avait réagi promptement au résultat du 
référendum, annonçant que la banque centrale injecterait 250 
milliards de livres dans le système bancaire et réserverait un 
accès grand ouvert aux devises, sans compter d'autres mesures 
qui seraient prises le cas échéant. 
    La Réserve fédérale, la Banque centrale européenne (BCE) et 
la Banque populaire de Chine se sont également engagées à 
fournir les marchés en liquidités, tandis que le Groupe des Sept 
(G7) a exprimé sa confiance envers l'économie et le secteur 
bancaire britanniques.     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc 
Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant