« Carnet d'instits » et perles d'élèves

le
0
« Carnet d'instits » et perles d'élèves
« Carnet d'instits » et perles d'élèves

« Cela fait cinq ans que je rigole en entendant mes élèves de primaire faire des réflexions, sans aucun filtre. Au départ, je postais les meilleures anecdotes sur mon profil Facebook, et beaucoup de mes proches réagissaient », raconte Julien, enseignant dans un village des Hautes-Pyrénées, près de Tarbes, dans une classe de CE2-CM 1 et CM 2. Depuis la rentrée dernière, avec Florian, un ami instituteur à Toulouse, ils ont décidé d'alimenter une page Facebook dédiée, pour partager leurs expériences et les perles de leurs élèves. Intitulée « Carnet d'instits », la page permet de découvrir le quotidien de la vie de professeur des écoles à travers des textes courts, des rébus, des dessins, des rédactions d'élèves, une pub pour Monsieur Nounou -- une espèce bien trop rare, par rapport aux nounous de sexe féminin.

Ils veulent publier un livre

Parmi les pépites, on lira le classement des meilleures excuses bidon données par les élèves pour ne pas faire leurs devoirs, ou encore le top 5 des questions auxquelles on n'échappera pas aux repas de famille quand on est instituteur...

« Extorsion de goûter, consommation excessive de caféine, favoritisme et punitions, qui sont vraiment les professeurs des écoles ? » annoncent les deux protagonistes de 28 ans, en tête de page. Amis depuis les bancs de la fac d'anglais, Julien et Florian avaient déjà tenu un blog ensemble sur l'actualité sportive.

« Nous aimerions bien, à terme, éditer un livre, une sorte de carnet de voyage sur notre métier. Nous avons déjà la base du manuscrit, avec le matériau amassé depuis près de deux ans. Presque la totalité du contenu sera inédite, et la forme comptera autant que le fond », explique Julien.

En attendant, les deux jeunes enseignants nous livrent quelques secrets d'écoliers : « Astuce d'instit n° 48 : pour un enfant de 8 ans, une EX c'est une carte Pokémon très rare qui se marchande à prix d'or. Pas la personne à qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant