Carmignac Gestion prépare l'avenir

le
0
(Newsmanagers.com) - Il pourrait s'agir d'une simple arrivée d'un gérant, au sein d'une société de gestion? Sauf que le gérant dont l'arrivée a été annoncée mercredi 6 janvier via un communiqué de presse rejoint Carmignac Gestion, l'une des sociétés de gestion les plus en vue sur la place de Paris, et que l'impétrante porte le nom de la maison et de son président? Maxime Carmignac est cependant loin d'être une inconnue au sein de l'équipe de gestion. Elle avait déjà rejoint en 2007 le siège de la place Vendôme pour y cogérer avec Keith Ney le fonds Carmignac Market Neutral - le seul fonds de gestion alternative de la société. Intervenant dans un univers d'investissement large, composé de cinq secteurs (finance, technologie, industrie, consommation, énergie), Maxime Carmignac avait la responsabilité de la gestion au sein des deux derniers secteurs. En dépit du fait que le fonds, la première année, a rempli son objectif de performance - réaliser une performance annuelle supérieure à 10  % avec une faible volatilité - Maxime Carmignac est partie tenter une expérience professionnelle à l'étranger. Concrètement, en migrant dans deux sociétés de gestion alternative aux Etats-Unis et à Londres pour y jouer la carte de l'hyper-spécialisation dans le domaine de la consommation et de l'énergie. " Carmignac Gestion est une société de gestion tournée vers l'international dont moins de 5  % des actifs sont investis en France" , insiste-t-elle pour justifier son expérience hors de l'Hexagone. En outre, pour un gérant alternatif, une expérience outre-Atlantique et outre-Manche est indispensable." Pour autant, la jeune gérante n'a jamais coupé les ponts avec la société de gestion, dont elle est demeurée membre du conseil d'administration. Au terme de cette expérience internationale, Maxime Carmignac vient donc reprendre les rênes de l'OPCVM. Keith Ney perd le contrôle des manettes mais l'intéressé rejoint l'équipe de gestion pour y occuper le poste d'analyste global. Là, sa fonction sera " élargie" dans la mesure où, en bon connaisseur des Etats-Unis dont il est originaire, il doit apporter des idées d'investissement pour l'ensemble des fonds exposés à ce marché. Au-delà de ce retour aux sources, l'arrivée d'un membre de la famille d'Edouard Carmignac dans la société de gestion à Paris pose naturellement quelques interrogations. En matière de gestion tout d'abord, la gestion alternative va-t-elle faire plus largement son entrée dans la gamme de fonds de la société ? A cette question, Maxime Carmignac répond sans détour. " La gestion alternative est bien un axe de développement futur pour la maison" , explique t-elle, tout en faisant remarquer qu'Edouard Carmignac fut lui-même un pionnier en matière de gestion " long only" et de couvertures actives, ou de performance absolue? Dans un autre domaine, l'arrivée de Maxime Carmignac pose également la question de la succession d'Edouard Carmignac, qui si " elle est encore loin d'être à l'ordre du jour" , selon Maxime Carmignac, devra bien un jour être abordée. En l'occurrence, l'intéressée a répondu très ouvertement : son père, qui occupe à la fois les fonctions de CIO (chief investment officer) et de CEO (chief executive officer), a depuis de nombreuses années su s'entourer d'une solide équipe de gestion. Pour sa part, Maxime Carmignac, qui travaillera au centre de l'équipe de gestion et en collaboration avec Frédéric Leroux compte tenu de l'univers de Carmignac Market Neutral, entend avant tout tirer profit de ses nouvelles expériences... et faire la preuve aussi de ses capacités et de ses compétences.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant