Carmignac Gestion: les difficultés de Carmignac Patrimoine n'ont pas freiné la collecte

le
0

(NEWSManagers.com) - Interrogé le 11 juillet sur l'évolution de la collecte du fonds phare Carmignac Patrimoine qui " a rendu il y a quelques semaines la performance réalisée depuis le début de l'année" , Didier Saint-Georges, membre du comité d'investissement de Carmignac Gestion, présent à la conférence sur l'analyse macro-économique de sa maison au deuxième trimestre, a indiqué ne pas avoir de chiffres précis sur l'évolution des souscriptions nettes du fonds sur une aussi courte période. Néanmoins, le responsable a précisé que la collecte nette en 2013 de la société de gestion s'élevait à environ deux milliards d'euros dont une part a été engrangée au début du second semestre. De fait, Didier Saint-Georges a confirmé que les actifs sous gestion du groupe s'élevaient désormais à plus de 55 milliards d'euros.

Le 14 juin, dans une vidéo diffusée sur le site de la société de gestion, Didier Saint-Georges avait expliqué la contreperformance de Carmignac Patrimoine notamment par la baisse des marchés émergents, victime de l'annonce le 22 mai du patron de la Federal Reserve, Ben Bernanke, évoquant les perspectives de sortie du quantitative easing. Un signal à l'origine de sorties de liquidités massives. Outre ce phénomène, le fonds avait pâti de la baisse des monnaies locales des pays emergents face à l'euro.

La baisse de résultat du fonds n'a pas entrainé une révision du processus de gestion de l'OPCVM, a néanmoins expliqué hier Frédéric Leroux, gérant global chez Carmignac Gestion. Ce dernier a toutefois indiqué que des décisions avaient été prises dans le portefeuille. La partie émergente a ainsi été abaissée à 24 % compte tenu donc de la baisse des liquidités et d'une croissance chinoise moins forte qu'auparavant. Par ailleurs, " une bonne partie 'taux' sur les marchés émergents a été liquidée" , a-t-il précisé, et l'exposition aux taux américains est désormais négative compte tenu des risques de hausse.

Des marchés émergents, il a donc été largement question hier lors de la conférence. Et notamment de cette croissance chinoise plus faible -entre 7 % et 7,5 %- que la gestion attribue à une " transformation structurelle de l'économie au profit de la consommation qui pèse sur l'activité" . En outre, le ralentissement économique et la politique monétaire ainsi que la volonté affichée des autorités chinoises de contrôler la croissance de crédit pèsent sur l'activité des pays émergents. De fait, Frédéric Leroux a admis que l'univers émergent était sujet à des pressions justifiant une dépréciation au moins momentanée des taux de change. Le gérant qui a fait part de ses convictions sur le potentiel de ces marchés entend cependant jouer la carte de la sélectivité géographique, et a cité en exemple un Brésil en stagflation, une Russie affichant une faible consommation et des problèmes démographiques tandis que l'Inde profite de la baisse des matières premières...

Frédéric Leroux entend également s'intéresser à des marchés émergents secondaires et maintenir son exposition " sur les valeurs domestiques émergents les plus prometteuses, capables de profiter d'une croissance structurelle plus élevée" .

D'autre part, au cours de la manifestation, le gérant a indiqué que " la normalisation du marché des taux d'intérêt annonçait la fin du mouvement de baisse depuis trente ans des rendements obligataires" . En outre, " le redressement de l'économie américaine se confirme et doit conduire à un renforcement du dollar" , a-t-il insisté. A ce titre, la société gestion va s'intéresser à nouveau à la thématique des leaders mondiaux de qualité et offrant une bonne visibilité. Cette thématique sera naturellement ouverte aux entreprises américaines mais également européennes. Enfin, a conclu Frédéric Leroux, le Japon parait immunisé contre les tensions sur les taux longs américains à la faveur d'une politique budgétaire et monétaire hyper accomomodante." La situation japonaise offre une décorrélation positive avec le reste du monde, très attrayante, ce qui n'était pas le cas auparavant" , a t-il ajouté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant