Carmignac Gestion continue de militer pour un produit de retraite paneuropéen

le
0

(NEWSManagers.com) - Carmignac Gestion persiste et signe. La société de gestion indépendante vient de réaffirmer son soutien à la recherche sur l'investissement à long terme et l'épargne-retraite avec la présentation d'un rapport d'un groupe de travail du CEPS (Center for the European Policy Studies) dont elle était le sponsor exclusif. (" Saving for Retirement and Investing for Growth" ). Cette publication intervient au terme d'une législature européenne, qui a pu laisser croire un moment que la problématique serait traitée.Or, elle arrive à son terme sans avoir avancé d'un iota sur le sujet, sinon avec un véhicule (la proposition ELTIF) à destination des investisseurs institutionnels mais pas des ménages. Pourtant, les raisons de pousser les feux d'un produit européen qui faciliterait l'épargne et l'investissement à long terme des ménages sont multiples.

L'épargne des ménages, abondante, n'a pas de véhicule pour être investie sur le long terme, a insisté le président du CEPS, Karel Lannoo, le 6 novembre à Paris à l'occasion d'une présentation du rapport. Les ménages détiennent la plus grande partie de l'épargne européenne (43%) dont plus de la moitié est investie en dépôts. Dans un contexte peu favorable où l'aversion au risque augmente, en partie probablement à cause de la crise financière, et où les solutions nationales sont coûteuses et peu performantes.

Le rendement réel net annuel des fonds de pension et régimes d'assurance longue durée européens s'est élevé à 1,83% sur la période décembre 2001/décembre 2010 et à -1,11% sur la période décembre 2007/décembre 2011, selon des statistiques de l' OCDE. Seuls deux pays surnagent en Europe le Danemark et l'Allemagne qui affichent des rendements positifs sur les deux périodes considérées.

Le marché européen n'a pas non plus la taille critique. Les sicav européennes représentent en moyenne 150 millions d'euros d'encours, ce qui augmente les coûts de gestion. Aux Etats-Unis, les mutual funds affichent en moyenne un encours de 1,5 milliard de dollars.

" Il existe une prolifération de solutions en Europe, aucune harmonie et aucune vision à long terme. 'Il faut donc créer un standard unique à travers l'Europe, qui pourrait connaître la même réussite que les sicav. Nous appellons de nos voeux un produit simple et transaparent qui repose sur des acteurs de long terme comme Carmignac" , a lancé Jean-Baptiste de Franssu, administrateur indépendant de Carmignac Gestion, qui a participé au groupe de travail.

Le rapport décline ainsi un certain nombre de recommandations pour la mise en place d'un cadre réglementaire paneuropéen assurant la qualité et l'accès à des solutions d'investissement à long terme simples et standardisées à destination des investisseurs particuliers. Il faudrait donc créer un produit européen protable, favorisant un accès plus large aux régimes de retraite à cotisations définies et facilitant l'investissement dans des produits illiquides et des projets européens d'infrastructures.

Selon Didier Saint-Georges, membre du Comité d'investissement de Carmignac Gestion, qui a suggéré de s'inspirer de l'exemple de Carmignac Patrimoine, " le rapport du groupe de réflexion révèle la nécessité d'encourager les gestionnaires d'actifs à offrir des produits plus simples et plus transparents, accessibles aisément à un grand nombre d'investisseurs à travers l'Europe par le biais de l'architecture ouverte" .

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant