Carmignac est vendeur sur les taux américains

le
0

(AOF) - "Les marges de crédit ont continué à se comprimer au cours de l'été, bénéficiant ainsi à notre allocation sur les obligations privées", indique Didier Saint-Georges, managing director et membre du comité d'investissement de Carmignac dans sa lettre mensuelle. La société de gestion en a donc profité pour prendre une partie de ses profits à la fin du mois d'août. Les rendements des obligations souveraines sont en revanche restés globalement stables après leur rallye du mois de juin.

Dans ce contexte, l'allocation renforcée de Carmignac sur les obligations souveraines émergentes lui a permis d'engranger du rendement, à défaut de plus-values supplémentaires.

Alors que Carmignac voit l'inflation continuer de se renforcer graduellement aux États-Unis, le gérant s'est positionné pour gérer ce risque via des positions vendeuses sur les taux américains. Il a ainsi une sensibilité modérée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant