Carmat ressuscité en Bourse

le
0

(lerevenu.com) - Le protocole de ce premier essai clinique prévoit l'implantation du c½ur Carmat à quatre patients souffrant d'insuffisance cardiaque terminale, puis une mesure de la survie à trente jours. Elle avait été suspendue, en mars dernier, à la demande des autorités, suite au décès du premier patient, 74 jours après son implantation. Aucun élément n'a été communiqué sur les causes du décès, alors que des explications contradictoires avaient alors été avancées par plusieurs dirigeants de la société.

L'autorisation de reprise des essais, délivré par trois commissions indépendantes différentes - quatre mois après le décès du premier patient est une bonne nouvelle, à deux titres au moins. Elle permet d'abord de croire que la « machine » Carmat n'est pas défaillante. Or, si un problème de conception avait été confirmé, le projet Carmat aurait sans doute pris plusieurs années de retard. En outre, la société, qui n'a sans doute pas plus de 6 à 8 mois de réserves de trésorerie, procédera sans doute à une augmentation de capital dans les prochains mois. Il aurait été délicat de solliciter les investisseurs sans avoir en main les résultats de l'étude de faisabilité.

Trois autres patients doivent encore être implantés. La société n'a pas prévu de communiquer avant la fin de l'essai, c'est-à-dire l'expiration de la période de trente jours postérieure à la dernière implantation. On ne peut exclure cependant

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant