Carmat-Le 4ème patient implanté d'ici 2 à 3 mois-Pr Carpentier

le , mis à jour à 16:37
1

PARIS, 3 juin (Reuters) - Le coeur artificiel de Carmat ALCAR.PA devrait être implanté sur un quatrième patient "d'ici deux à trois mois maximum", a déclaré mercredi le professeur Alain Carpentier, l'inventeur de la prothèse, près d'un mois après le décès du deuxième malade greffé. Début mai, la société avait expliqué ce décès par une dégradation du fonctionnement du coeur lié à un problème technique. ID:nL5N0XX2OT "Le quatrième patient va être opéré quand tout sera analysé et quand les ingénieurs pourront me répondre : vous pouvez y aller, on a tout contrôlé, tout est réparé, la nouvelle prothèse ne va pas (rencontrer) les ennuis des précédentes", a déclaré Alain Carpentier à BFM TV. Prié de donner une date, il a répondu : "D'ici deux, trois mois maximum". Le troisième patient, greffé le 8 avril dernier, actuellement "en rééducation (...) va très bien (...) et fait beaucoup d'exercice", a ajouté Alain Carpentier en précisant que son retour à domicile constituera "un tournant de (son) évolution" A ce jour, l'étude de faisabilité de Carmat a rempli son objectif principal d'un taux de survie à trente jours puisque le premier patient est mort 74 jours après sa greffe et le deuxième neuf mois après. Cette étude de faisabilité prévoit l'implantation d'un quatrième malade. Ce n'est qu'une fois réussie cette première étape décisive que Carmat lancera son étude clinique pivot de plus grande envergure sur une vingtaine de patients, à l'échelle européenne, pour obtenir le marquage CE indispensable à l'autorisation de mise sur le marché d'un dispositif médical. L'action Carmat, qui avait dégringolé de plus de 12% à l'annonce du décès du deuxième patient, progressait de 1,5% vers 16h20 à 64,48 euros. Elle reste en repli de 1,4% depuis de début de l'année. (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le mercredi 3 juin 2015 à 16:48

    une réussite medicale future assurée, mais hors les associés de la première heure, une déception boursiere actée.