Carlton : une offensive pour envoyer DSK en correctionnelle

le
2
Une partie civile demande aux juges de ne pas suivre le non-lieu requis par le parquet.

C'est avant la fin juillet que Dominique Strauss-Kahn devrait être fixé sur son sort. Les trois juges qui instruisent l'affaire du Carlton à Lille ­doivent en effet rendre leur ordon­nance qui précisera s'ils entendent voir l'ancien directeur général du FMI jugé devant un tribunal correctionnel. Les magistrats ne sont pas tenus par un ­délai mais, quittant tous leurs fonctions à Lille, ils veulent sans doute clôturer ce dossier avant leur ­départ.

L'horizon s'est largement éclairci pour DSK mi-juin lorsque le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, a requis un non-lieu, estimant, au terme d'un réquisitoire charpenté, que les faits de «proxénétisme aggravé en bande organisée» pour lesquels il est mis en examen depuis mars 2012 n'étaient pas constitués.

Après avoir monté les marches du Festival de Cannes en mai, l'ancien ­ministre a multiplié les apparitions ­publique...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9872175 le lundi 15 juil 2013 à 09:32

    On adore dépenser nos impôts n'importe comment en France c'est bien connu...

  • M2766070 le lundi 15 juil 2013 à 08:33

    si chaque fois q u un mec va au put il est assigné au tribunal ... y aurait que ça en justice, faut arrêter là, y a des trucs plus grave, tiens le chomdu, la croissance, et lui aurait pu faire , pas pingouin 1er !! résultat de cause à effet ???