Carlton, Sofitel : la version des faits de DSK

le
0
Dans Affaires DSK, la contre-enquête , l'ancien directeur du FMI reconnaît une relation «consentie mais stupide» avec Nafissatou Diallo. Quant à l'affaire du Carlton, il concède avoir participé à des soirées libertines mais assure avoir la prostitution «en horreur». Avec une vidéo BFMTV

Alors que son nom est associé à l'affaire du Carlton et qu'il est toujours confronté à la justice civile américaine dans l'affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn a décidé de livrer sa version des faits. Dans Affaires DSK, la contre-enquête, de Michel Taubmann, qui sort jeudi et dont Paris Match diffuse des extraits, l'ancien directeur général du FMI reconnaît une «vie sexuelle libre» qui n'a, selon lui, «rien de rare dans la politique». Taubmann parle, lui, de «légèretés répétées» de la part de l'ancien favori à la présidentielle de 2012, «victime d'un acharnement judiciaire et politique».

Nafissatou Diallo, «surprise mais pas terrifiée»

Même s'il avait déjà parlé sur TF1 de la «faute morale» qui l'avait mené à une relation «consentie» avec la femme de chambre du Sofitel, Nafissatou Diallo, DSK n'était pas entré dans les détails. Affaires DSK, la contre-enquête retrace pour la première fois les événements de la suite 2806 du Sofitel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant