Carlton : pourquoi la justice a attendu avant de convoquer DSK

le
0
DÉCRYPTAGE - L'ancien patron du FMI sera entendu mardi dans le cadre de l'enquête sur l'affaire dite du Carlton.

Les juges lillois ont respecté leur calendrier. Ils avaient décidé que Dominique Strauss-Kahn serait interrogé en toute fin de dossier, après l'audition de tous les autres protagonistes de cette affaire de proxénétisme. La convocation mardi à Lille de l'ancien patron du FMI pour être placé en garde à vue et entendu par les enquêteurs de la PJ de Lille est donc l'aboutissement logique de cette démarche judiciaire.

Depuis que le scandale du Carlton a éclaté en octobre et que le nom de DSK est apparu dans l'affaire, la pression est forte sur les magistrats lillois. D'autant que l'ancien ministre a très vite demandé à être entendu par la justice pour répondre «aux insinuations et extrapolations hasardeuses et malveillantes».

Aujourd'hui, huit personnes sont mises en examen dans cette instruction ouverte pour proxénétisme aggravé, escroquerie et abus de biens sociaux. Parmi elles, l'ex-responsable d'une filiale d'Eiffage (David Roquet), le patron d'une société de ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant