Carlton : l'enquête pour viol visant DSK bientôt classée

le
2
INFO LE FIGARO - Les investigations ont abouti à une impasse et le parquet de Lille s'apprête à classer sans suite l'enquête préliminaire ouverte en mai.

C'est le soupçon le plus infamant qui ait pesé sur Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Carlton: des accusations de «viol en réunion» reposant sur le témoignage d'une escort-girl belge ayant participé à une soirée en décembre 2010 à Washington. Selon nos informations, les investigations sur ce volet du dossier ont abouti à une impasse et le parquet de Lille s'apprête à classer sans suite l'enquête préliminaire ouverte en mai sur ce volet du dossier.

L'hiver dernier, alors que l'instruction sur le réseau de proxénétisme présumé battait son plein, la jeune femme avait déclaré aux policiers belges avoir subi des actes sexuels non consentis lors de cette soirée à laquelle participaient, outre DSK, le commissaire Jean-Christophe Lagarde, le chef d'entreprise Fabrice Paszkowski et le responsable d'une filiale d'Eiffage, David Roquet. Une version des faits qu'elle n'a jamais réitérée depuis. À plusieurs reprises, depuis mai, les enquêteurs français l'on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le dimanche 23 sept 2012 à 16:17

    Normal, on a incité un juge socialiste (pléonasme) à classer l'affaire. Entre coquins on se comprend.

  • M3493130 le dimanche 23 sept 2012 à 11:26

    Avec des sous tirés de l'Art des sa femme, il ne risque rien!