Carlton : Kojfer avait des relations à la DCRI

le
0
Le numéro deux de la Division centrale du renseignement intérieur, Frédéric Veaux, figurait dans les contacts du chargé de srelations publiques de l'hôtel lillois.

Il connaissait le Tout-Lille. Mais selon Le Point.fr, René Kojfer, le chargé des relations publiques du Carlton, cet hôtel lillois au c½ur d'une enquête sur un réseau de proxénétisme, connaissait également du monde à Paris. L'indicateur, qui est l'une des personnes à l'origine du scandale, était un familier de Frédéric Veaux, le numéro 2 de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). «Quand il se rendait parfois à Paris, René Kojfer allait le saluer», précise Me Christophe Snyckerte, l'avocat du septuagénaire.

Des connaissances qui laissent perplexe

L'homme, soupçonné par les deux magistrats instructeurs d'avoir mis en relation prostituées et clients dans des hôtels du groupe Politel, connaissait Frédéric Veaux depuis le passage de ce dernier à la tête de la PJ de Lille, en 2000-2001. «Je l'avais rencontré moi-même une fois, au marché du Vieux-Lille: ils étaient tous deux attablés à une table autour d'un apéritif», précise Christ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant